Jump to content

whoops

Dormant
  • Content Count

    37
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral
  1. Bonjour, En tarif horaire humain je facture la conception 3D + 1/4 h de main d'oeuvre par impression. Pour l'imprimante 5€ HT/heure matière incluse si PLA ou ABS standard + supplément si matière exotique. Précision, je n'ambitionne pas de vivre de cette activité mais à arrondir les fins de mois. A+ JF .
  2. Hello, Oui bien résumé ;-) Je lis parfois sur internet des personnes utilisant les mêmes matières que moi qui annoncent des vitesses (hautes) et des températures (basses) que je suis loin d'atteindre... souvent le détail omis étant le critère de qualité et nous sommes tous différent de ce point de vue là. J'ai d'autres imprimantes que l'UM dont une que 3 de mes amis possèdent aussi, et le fait est qu'avec des firmwares, réglages et matières identiques nous arrivons rarement à reproduire le même résultat d'une imprimante à l'autre. L’environnement, notamment la température et l'hygrométrie doivent aussi jouer leur rôles. Donc ne rien prendre pour argent comptant et parfois ne pas hésiter à sortir des sentiers battus et recommandés en matière de réglages, la bonne surprise est parfois au bout ;-) A+ JF
  3. Bonjour, étonnante réponse de gr5. Pour ma part à chaque fois que j'ai bouché ma tête ce fût avec du PLA jamais avec de l'ABS, je trouve au contraire que l'ABS passe mieux à l'extrusion. Ceci dit il m'arrive d'utiliser du PLA chinois bas de gamme ceci explique peut être cela... L'inconvénient majeur de l'ABS est le warping dès que la pièce devient volumineuse et dans ce cas il n'y a que le jus d'acétone qui permette de s'en sortir mais le kapton n'y survit en général pas et il est à changer à chaque impression. Autre soucis les émanations ainsi que l’impossibilité de ventiler la matière cela ralenti donc d'autant l'impression des petites pièces imprimées à l'unité, il faut optimiser son plateau et grouper les petites pièces en une seule impression. Pour des pièces fonctionnelles ou à vocation mécaniques j'ai tendance à privilégier l'ABS, plus endurant, moins rigide et cassant et de meilleure tenue à la température. Je réserve le PLA aux éléments de décorations ou tous les usages ou sa faible tenue à la T° et sa rigidité extrême ne sont pas un soucis. Mais je confirme que dans 100% des cas ce que j'extrait de mes têtes bouchées sont des résidus de PLA pas d'ABS... @+ JF
  4. Alex, j'ai eu quelques soucis de pololu et d'électronique de commande au début et je dois dire que le staff Ultimaker s'est montré très réactif et m'a renvoyé du matériel de remplacement rapidement et gracieusement. Depuis je n'ai plus eu de soucis et donc pas testé le SAV mais il n'y a pas de raison de penser qu'il se soit dégradé. Concernant l'UM2 c'est toujours la même problématique du choix entre du matériel connu et éprouvé et la nouveauté qui pourra s'avérer bien née ou un peu moins bien... Il me semble aussi qu'avec l'UM2, Ultimaker, à la manière de Makerbot, vise un public plus large, moins averti et qui peut être rebuté par l'aspect usine à gaz des imprimantes actuelles. Malheureusement même si la mariée est plus belle, la maîtrise du processus d'impression et en amont de la modélisation 3D continuerons à nécessiter de la part de l'utilisateur néophyte un investissement en temps relativement conséquent. Il vas y avoir des déçus, et même carénée en aluminium, en plexy ou en laqué blanc "apple touch" tout cela reste loin d'être plug and play. Pour finir sur le positionnement marketing je crois comprendre que l'UM v1 reste au catalogue pour les makers ceux qui voudront faire évoluer leur imprimante eux mêmes ou à l'aide de la communauté, la v2 elle risque d'être un peu plus figée dans ses spécifications et il faudra attendre les upgrades du constructeur. C'est peut être donc moins une amélioration de la v1 qu'un positionnement produit différent. A toi de voir dans quelle démarche tu te sens le plus à l'aise ? Au final le meilleur outil sera toujours celui que l'on maîtrise le mieux... @+ JF
  5. Bonjour, e5dy, pour quelqu'un qui en est à son 2ème post ici tu pars sur de bonnes bases :wink: OlivierC ne fait que donner son opinion et le fait que tu ne la partage pas n'en fait pas obligatoirement des sornettes... Quant à l'UM2, pour l'instant personne ne l'a reçue ni testée donc ses mérites supposés ne le sont pour l'instant que sur le papier. Pour avoir à mes dépends mis au point (le terme est volontairement choisi) une Prusa I3 je peux affirmer que la nouveauté n'est pas toujours une bonne surprise surtout quant une part de l'évolution consiste à faire des économies sur les matériaux et temps de montage afin d'augmenter la marge constructeur. Bref j'espère que l'UM2 ne subira pas la même dérive à laquelle s'est livré le sieur Joseph Prusa... Une autre précision pour Geeks, aligner tous les 4 jours les 3 axes n'est pas le fait d'une UM v1 ou alors ce serait à l’insu de mon plein gré :wink: Bien sûr elle nécessite de temps en temps un peu de maintenance mais c'est le lot de toute machine et je peux affirmer que parmi ses pairs elle est plutôt fiable, j'ai récemment imprimé une petite série de pièces durant 350 heures 18h/24h sans autre intervention qu'une goutte d'huile sur les guidages. La v2, présente mieux, semble progresser sur certains points, mais tant qu'on aura pas les premiers retours sur un usage dans la durée, un peu de modération dans les propos semble de mise... Cordialement. JF
  6. Bonjour, Concernant le ColorFabb, j'en ai acheté quelques bobines notamment les couleurs translucides. Cela ne passe pas sur l'UM, j'ai bouchage sur bouchage quelque soit la t° essayée (de 190 à 240°), les mêmes filaments passent sans problème sur les têtes J-Head de mes deux autres imprimantes mais pas du tout sur l'UM ? J'ai un peu de toutes les marques, 2PrintBeta, Faberdashery, Ultimaker, RerapWorld, Repraper, Orbitech, FormFutura et Plastic2Print, et je ne rencontre ce problème qu'avec le Colorfabb translucide... Je n'ai pas trop eu le temps d'investiguer beaucoup car j'ai besoins de l'UM pour produire des pièces pour des clients, mais on dirait que ce filament se ramollit trop et trop haut jusque dans l'isolant en Peek, d'où déformation et blocage. Si quelqu'un a l'occasion d'utiliser ce filament translucide sur son UM je suis intéressé par ses retours. Merci. @+ JF
  7. Bonjour Gris et bienvenue ! J'imprime bien sûr du PLA et de l'ABS (lit chauffant obligatoire), du LAYWOOD3, du Nylon Taulman et j'ai aussi essayé le Polycarbonate. Tout s'imprime relativement bien avec une spécificité pour le Nylon qui nécessite un plateau en bakélite ou même en bois pour adhérer. Le Polycarbonate demande une température trop élevée pour la tête de l'Ultimaker et j'ai vu mon isolant en peek commencer à fondre vers les 290°. Je referais d'autres essais dès que j'aurais reçu une nouvelle tête E3D tout métal qui me permettra de monter plus haut en T°. Pour ce qui est du bruit il y a un accessoire http://www.thingiverse.com/thing:53690 qui ne fait pas très sérieux quand on le voit mais qui fonctionne vraiment très bien et qui réduit les bruits de rétraction dans une très très large mesure. De plus ce feeder est fiable, mon imprimante tourne avec quotidiennement en quasi non-stop depuis plusieurs mois sans soucis. A essayer, d'autant que c'est sans risque car il est simple de remonter le mécanisme d'origine si pas satisfait mais vous serez surpris par l'efficacité de ce dispositif ;-) @+ Jean-françois
  8. Hello, Merci pour l'astuce, à retenir ! @+ JF
  9. Salut popof18, Oui bien entendu la taxe sera récupérée si l'achat est fait par une entreprise. Pour ce qui de la Suisse oui la douane Suisse est susceptible de demander le règlement de la taxe Suisse, idem pour un éventuel envoi de Suisse vers la France mais cette fois ci de la part de la douane française. La Suisse n'est pas dans la CEE ce qui explique que le mécanisme de taxation n'est pas pris directement en charge lors de la vente, cela ne veux pas dire qu'il n'y a pas de taxation pour la Suisse, elle se fera à la douane :wink: @+ JF
  10. Hello popof18, En plus de ce qu'on déjà dit les autres camarades, tiens bien compte du facteur temps. Je lis une liste de diffusion française consacrée à l'impression 3D où il semble courant pour ceux qui se sont lancés dans l'aventure d'une construction from scratch pour leur première imprimante de voir s'écouler une année entre le lancement de leur projet et le premier objet imprimé. Donc il ne faut pas être pressé. Pour ma part après quelques mois d'expérience avec mes deux imprimantes en kit, l'Ultimaker que je qualifierai de presque prête à imprimer et la Mendel90 qui m'a demandé sensiblement plus de boulot, je me sentirais éventuellement prêt à en construire une from scratch, mais si j'avais commencé par cela je ne m'en serais surement jamais sorti. Ce n'est donc pas impossible mais de mon point de vue il vaut mieux être un bricoleur très averti. @+ JF
  11. Je n'ai pas entendu parler de cela mais c'est possible je n'ai pas la science infuse. Mais je dirais que si il y a glissement je chercherai plutôt à l'éliminer en réglant différemment la vis de pression sur l'extrudeur. Tout cela est loin d'être une science exacte, il faut tâtonner pas mal ;-) @++ JF
  12. En fait le bon calibrage est déjà dans le firmware, il n'est donc avec l'Ultimaker nécessaire de recalibrer que si tu changes un ou plusieurs éléments du système d'extrusion comme par exemple l'engrenage principal. Pour répondre à ta question j'ai re-calibré quand même et je n'ais pas noté de différence ;-) Bon w-e. JF
  13. Bonjour, @Elbozo, exact il faut extruder à vitesse lente. J'utilise Repetier comme frontal connecté en USB à l'ultimaker, je peux alors entièrement commander l'imprimante manuellement y compris l'extrusion et à la vitesse souhaitée qui dans le cas d'un calibrage doit être de 50 mm / minute. Repetier (Gratuit) -> http://www.repetier.com/download/ @+ JF
  14. whoops

    J'hesite...

    Bonjour, L'odeur de l'ABS n'est pas très forte mais parfaitement caractéristique du plastique brûlé. Autre test imparable, si tu imprime une pièce en ABS avec un bed en dessous de 100° et en ventilant, ta pièce va immanquablement se décoller toute seule bien avant la fin de l'impression. J'ai du PLA de chez repraper.com qui demande 235° pour être correctement extrudé et en effet le colorant utilisé influe sensiblement sur la température et la qualité d'extrusion y compris chez un même fournisseur. J'extrude le PLA noir de chez Ultimaker à 190-200° mais le silver nécessite plutôt 200-210°, tout cela est aussi fonction de la vitesse d'impression, plus on veut aller vite plus il faut chauffer. J'ai eu à imprimer la même pièce en trois couleurs différentes avec de l'ABS de chez Plastic2Print, impossible pour moi d'obtenir la même qualité avec chacune des trois variantes, le meilleur résultat étant obtenu avec la variété couleur "naturelle" donc sans colorant ;-) J'ai le sentiment que l'action des colorant est donc loin d'être neutre. @+
  15. Hello; @Nicolas31595, Pour être certain que l'on parle de la même chose, ce que je mesure ce sont bien les cm de filament avalés en amont de la buse pas la longueur de cordon extrudé ? En fait j'extrude au préalable quelques dizaines de mm juste avant la procédure de mesure pour bien remplir la buse, si je chauffe un peu plus et ralenti la vitesse d'extrusion c'est pour que le moteur pas à pas n'ait pas à forcer au risque de perdre des pas ou au filament de ripper sur la vis crantée et soit dans des conditions légèrement plus favorables que quand il aura à imprimer, mais je préfère quand même lui garder un peu de charge car ce qui m'intéresse c'est de calibrer toute la chaîne d'extrusion, du filament vierge au cordon extrudé. Si j'ai bien compris dans ta méthode avec démontage du bowden tube tu considères comme négligeable la charge induite par le passage du filament d'un damètre de 3mm à 0.4mm. Elle est peut être en effet négligeable et si tu obtiens de bons résultats tout va bien, mais c'est juste que dans ma réflexion j'étais parti sur le principe de calibrer toute la chaîne. @Elbozo, je confirme ces quelques cm méritent d'êtres sacrifiés :wink:, en ordre d'idée une bobine de 1kg soit en fait 750-800 grammes de filament permet d'imprimer environs une centaine d'heures, de plus je crois qu'il faut considérer avec importance les étapes de calibrage car tout est plus facile après et ce sera autant de matière en moins gâchée dans des impressions ratées pour cause d'un calibrage approximatif. @++
×
×
  • Create New...

Important Information

Welcome to the Ultimaker Community of 3D printing experts. Visit the following links to read more about our Terms of Use or our Privacy Policy. Thank you!