Jump to content

deleporte-pascal

Member
  • Content Count

    113
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by deleporte-pascal

  1. Food and Drug Administration (FDA, « Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux » qui gère aussi les matières utilisées en usage intra ou extra corporel (aciers , plastiques, composites , polymères) a usage chirurgical ou péri- chirurgical. Tous les matériaux que j'utilise pour fabriquer les Dispositif Médicaux doivent, au moins, avoir cette agrégation. C'est le cas de certains PLA, de l'Amphora, ou le "Purement" (Pure Filament) qui a des propriété anti-microbiennes. Pour réussir a imprimer certains de ces machins il faut des réglages spécifiques. Le "Purement" entre autre , demande un nivelage et une température spécifique sinon c'est décollement a coup sur. L'um3 fonctionne parfaitement avec les matériaux dédiées, mais le nivelage auto pour le "purement" est une cata. De mème je bouffe des membranes en silicone et des buses a n'en plus finir (vive 3Dsolex !!!) et les membranes je vais les dégager aussi pour les remplacer par une autre en polymère HT a mémoire de forme de ma composition. IDEX : Indépendant EXTrudder C'est le cas de la SIGMA qui a deux extrudeurs indépendants sur un même axe Ou de la STACKER S4 qui a quatre extrudeurs sur le même axe. L'avantage de ces machines est que les extrudeurs inutilisés vont dans une zone de stockage, avec un bac pour chaque extrudeur destiné a recevoir les suintements. A la sortie de chaque bacs l'extrudeur passe au dessus d'une lame plastique qui vient lécher la buse pour l'essuyer (que j'ai remplacé par une brosse métallique). C'est plus clair comme ça je pense
  2. Oui , c'est assez vrai, j'ai fuit. Et il y a une raison, au boulot j'ai une Project 1500, 2 UM2+ etx et 1 UM3 ext, chez moi j'ai une UM2; upgradé UM2+; et une Sigma R17 upgradé E3D. Alors, comment dire....... , je n'utilise pas le RFID car j'utilise de matières agréées FDA (style "Purement" médical oblige). Je n'utilise pas le nivelage automatique (il n'est pas adapté a ces matières). Dans ces condition, a l'usage l'UM3 est une pompe a fric par rapport a mes 2 UM2+ ou je bouffe des buses a tire l' abricot. Je l'ai upgradé en 3D Solex ,c'est mieux (moins cher a l'usure surtout) mais quand même pas top, je ne l'utilise que pour des trucs particuliers (genre modèles de démo en PLA la ou elle est efficace). Je vais sans doute faire pour les UM2 un plateau de chauffe en alu style UM3 , ça c'est vraiment bien. Pour mon utilisation , je regrette d'avoir pris une UM3, j’espérais beaucoup du bimat mais avec les matières et le support soluble que j'utilise ben c'est pas la joie. C'est pour ça que j'ai pris perso une sigma R17, bon c'est vrai que au début c’était pas trop top, mais la ( avec mes têtes E3D, les roulements a la place des bushing,des bacs un peu plus grands et mes brosses métalliques) je passe tout ce que je veut et l'IDEX donne un meilleur résultat que l'UM3. Mon ressentis de l'UM3 est que c'est une machine P&P de BE industriel pour faire du proto, pas un "workhorse"de la prod comme les UM2+ . Alors La cinquième sera sans doute une sigmax R19, si je ne prend pas une deuxiéme SLA pour fabriquer des lentilles de Fresnel pour mes lasers.
  3. Je voulais juste dire que tu semble avoir une bien piètre opinion (ou au mieux ,méconnaissance ) du mouvement "MAKER". J'aurais pu en dire autant des "sérials imprimeurs de vases " il y 5 ans quand j'ai posé mon premier brevet pour un système mécanique imprimé en ABS ( a l'époque y avait que ça et le PLA). Et pourtant j'ai appris de ces gars la !!!!
  4. Je vais être un peu critique sur ce sujet (ou pas, ce n'est pas vraiment une critique): Comme Didier je pense (en fait j'en suis a peu prés sur) les maker's ont migré sur d'autres plateformes (comme moi , qui suis passé sur sigma et prusa. Même si j'ai encore et apprécie toujours mon UM2, evo +, evo bimat ). C'est la faute a personne . ULTIMAKER , maintenant poursuis son évolution et s'adresse maintenant (avec l'um3 & l'um5) aux professionnels. Comme MAKERBOT en son temps, a évolué vers des machines avec des produits dédiés (filaments, spare parts, tétes) qui ne correspondent plus, ni au budget, ni à l'esprit "maker" (au mien en tout cas) et a totalement disparu des produits grand public. Ce n'est pas une critique , c'est juste une constatation sur l'évolution normale d'une entreprise. Personnellement je préfère, et de loin, l'um2 à l'um3. Ce qui ne m'a pas empêchè de conseiller une UM3 dans ma boite. L'objectif n'est plus le même!.
  5. Mise a part les habituelles buse bouchées et pièces d'usures (buses ,boden), mécaniquement rien!! Sur L'UM2 a 12000 heures de fonctionnement j'ai changé, il y a un moi environ, l’écran tactile il y avait trop de marques fantômes dessus. Sur l'UM3 j'ai du ajouter 2 ventilateurs pour refroidir la carte mère. pour remédier a certains plantage. les 2 UM2 fonctionnent presque 24h /24. Pas l'UM3 avant les ventilateurs.elle ne tenais pas le rythme.
  6. Bonjour, je rejoints un peu guillaume sur son avis J'utilise des ultimaker depuis 2013. J'ai débuté sur une UM2 première génération que j'ai upgradé avec un block Olson, puis avec un kit upgrade UM2+. Elle doit maintenant atteindre les 5000 h de fonctionnement sans jamais avoir rencontré le moindre problème. A mon travail j'utilise 2 UM2+ extended depuis 2016 et 2017 en production et une UM3 Extended depuis début 2018 L'une des UM2+ a maintenant 12000 h de fonctionnement et l'autre 9000. Les UM2 sont des valeurs sures même d'occaz. J'aimerais en dire autant de l'UM3 mais ce n'est pas le cas . J'ai plusieurs critiques a sont encontre (outre les têtes chères et fragiles) mais la n'est pas le sujet. L' UM2+ est un excellent choix pour débuter (si ce n'est le meilleur parmi les imprimante que j'ai pu tester) et si tu veut tester la double extrusion tu peut trouver une UM2 d'occaz et installer le mark2. https://magnetic-tool-changer.com/ Je dis bien une UM2 et non une UM2+ .car les UM2 d'avant 2016 (comme la mienne) ont une carte et une alim capable de supporter la double extrusion. Sinon si tu ne veut pas bricoler et que tu peut te contenter d'un simple extrudeur, c'est l'UM2+ et utiliser l'option "change material" pour faire du multi-couleur par layer. Dans le cas ou tu tiens absolument a avoir une double extrusion et bien soit tu attend une hypothétique UM4 soit tu tente une BCN3D sigma R17. Déçu de l'UM3 , dans le cas de mon utilisation avec des matières spéciales (milieux médical), j'ai acquis récemment une SIGMA. Je l'ai un peu "crash testé" et après une 100taine d'heures de ce traitement, elle conviens a mes attentes. Petit exemple artistique en COLORFAB NGEN: https://www.thingiverse.com/thing:3052909
  7. Hi, trop de boulot aujourd'hui Contrairement a l'UM3 , l'UM2 ne tiens pas compte des paramètres MATIÈRE de cura . Donc le seul moyen efficace de régler la rétraction, c'est dans les menus de l'UM2 elle même. Au lancement du print dans le menu TUNE>RÉTRACTION>RÉTRACTION LENGHT.Ce paramètre y reste mémorisé. Le miens est est en général réglé a 6,5mm. Je passe parfois a 10mm quand je surchauffe volontairement la matière. Comme le HDGLASS pour obtenir plus de transparence en combinaison avec un peu d'overflow, un remplissage concentrique et des couches dessus /dessous concentrique, ça donne un effet lentille de Fresnel sur une surface concave.
  8. ah ben oui , le résultat ne peut pas être bon. Avec les réglages de base de cura (impression fine soit 0.1 de couche) la couche de base fait déjà 0.2 à 0.27 alors en 0.15 . C'est la couche contre le plateau que tu montre ? Il fraudais que tu passe en impression extra fine à 60 microns voir mème overrider a 50 microns pour pouvoir avoir plusieurs couches de remplissage type ligne, tout en conservant "motif dessus/dessous" sur concentrique .Et que tu active dans "DÉPLACEMENT" 1 Rétracter avant la paroi externe. 2 Éviter les pièces imprimées lors du déplacement. 3 Décalage en Z lors d'une rétraction. 4 Décalage en Z uniquement sur les pièces imprimées. et sur la machine régle le "material flow" a 103% pour écraser un peu plus les couches. sur mes prints la couche de base est toujours lisse comme un miroir.
  9. Oui, je vois Mais quelle est l’épaisseur de ta pièce 2 ou 3 layer de 0.1, on dirais qu'il n'y pas de remplissage ?
  10. Bonjour, Monter la T° n'est pas nécessaire , au contraire cela agave. Et oui il y a un moyen dans CURA -> CONFIGURATION DE L'IMPRIMANTE -> REMPLISSAGE -> décoche "imprimer le remplissage avant les parois" , mais je conseille de le remettre sur les pièces de grandes hauteur. Si tu veut encore améliorer l'aspect tu peut en plus choisir dans CURA -> COQUE -> MOTIF DU DESSUS/DESSOUS -> et sélectionner CONCENTRIQUE
  11. Dommage ce ne sont pas les sources Oui, la deuxième tête est une OLSON vissé sur la partie basse d'un radiateur en aluminium. Un tube guide usiné 6 x 3 x 50 est vissé sur la partie du radiateur dotée des ailettes de refroidissement. Entre la buse et le tube il y a une pastille en TEFLON de 2mm (usinée a partir d'un ancien isolateur) C'est la masse d'alu du radiateur qui va evacuer la chaleur transmise par le filetage
  12. Je n'utilise pas S3D. Et le système de calibrage des buse auto et manu de l'UM3 est top, il est géré par le firmware. D’ailleurs j'utilise plus le manuel que l'auto pour certaine matière comme l'ABS, le PUREMENT et le PETG ; avec l'auto j'ai des décollements . Pour le Marlin c'est du C++, que je connais un peu pour avoir programmé des librairies pour ORBITER. C'est sur que je suis pas un pros de la prog en C et il va falloir gérer ,le changement et les 2 niveaux des buses ainsi que les températures de veille et de marche. Je demanderais sans doute de l'aide sur le forum anglais sinon ça va prendre des plombes. oui , le refroidissement est un problème, j'ai fait une simu EF et je vais changer le ventilateur pour un SUNON MC30150V2-0000-A99 30x30x15 5vdc 75 mA à 8 m3/h en montage déporté (sous le tendeur Y-). Ainsi que l'alimentation de l'UM2 qui va être insuffisante pour gérer les T° de marche et de veille.
  13. Moi aussi j'ai envie de me frotter a la double extrusion, mais j'ai pas trop envie (ni les moyens) de changer pour une UM3 ou une BCN. Et puis une UM3 , il y en a une au boulot et je connais ces avantages et ses limites.... il y en a. Les cores : c'est cool pour quelqu'un qui fait dans les matières standards, mais pour de l'expérimental.... ben je préfère mes olsons (même pour le PVA si c'est du ULTIMAKER ça va, ce n'est pas le cas du NEOFIL) Bon l'UM3 est bien, sans aucun doute; mais j'aime pas, trop propriétaire a mon gout. Et le cout des cores, pour avoir des buses de diamètre différents, prohibitif. Alors qu'il suffirait de changer les buses. Bref....... Le MARK2 ça me tente. Mais j'y vois plusieurs inconvénients : - volume d'impression réduit - carte de pilotage des ventilos - les éléments mécaniques me semblent non fiables a long terme. - Un firmware perfectible (bon il evolue, oui, mais ça me semble pas au point) Le Créatix Cela semble fonctionner, mais j'y vois aussi un problème, car les 2 buses sont au même niveau. Et en mécanique rien n'est jamais parfais, les tolérances de fabrications implique des différences de positions, et je ne vois pas de réglage possible. Il y a 2 choses sur l'UM3 qui sont excellentes. C'est l' alternance des buses par mouvement mécanique et le nivelage du plateau pour chacune des 2 buses. Alors j'ai eu une idée, et je vais tenter de la réaliser. Faire une téte style UM3 pour UM2 , avec des OLSONS. J'ai une des premiers modéles d' UM2,que j'ai upgradée en UM2+. Je vais la transformer en UM2 ++ Voila ou j'en suis de la conception Il le reste a concevoir le basculeur, celui de l'UM3 est bien, mais j'ai envie de faire mieux en fixant des index réglables sur les tendeurs de courroies de l'axe Y . La tête avec la came/index pour relever la seconde buse. La course de la buse est de + 0,5mm à - 0,5 mm Le montage de la seconde buse avec un radiateur en alu et son tube guide alu A part 3 pièces usinées et 3 autres imprimées; le reste des pièces proviens de la téte UM2 d'origine (ressort, tête plastique,bowden, clip et extruder, plaque alu inferieure modifiée ). Si quelqu'un avait la bonté de m'indiquer comment modifier le firmware en conséquence (ou a la rigueur me donner des chemins d'information pour ce faire)
  14. Bonne chance a vos 2 projets, que le meilleur gagne !!!
  15. Pascal le retour ça fait plus d'un an au moins que tu n'as rien posté sur ce forum ! sympa de te lire à nouveau. Avant de te répondre peux-tu m'expliquer pourquoi ton projet n'a pas été retenu pour le Makershop Pro challenge ? j'avoue avoir été surpris de ne pas te voir dans la sélection !!! Sinon c'est un morceau de colon, l'ascendant plus précisément car il est possible d'observer l'appendice. Maintenant concernant le compound je pencherai sur un élastomère/PVA type LAY mais sur une autre variante, le PVA ( ou PVB, HIPS, etc...) joue le rôle matrice rigide et une fois dissoute... Ou peut-être un élastomère plastifiable comme un PA par exemple car je ne vois pas de résidus dans le verre. Voir carrément un natif "home made" avec hydrolyse partielle mais là il faut absolument que tu me donnes tes coordonnées ! Salut Riggs !! Oui, cela fait 2 ans 1/2, depuis que j'ai intégré une unité de recherche INSERM en oncologie. Et je dois respecter la confidentialité des recherches et ne peut communiquer aucunes données. Mais je suis vraiment ou il le fallait. La, j'avais eu l'accord de mon directeur de recherche pour communiquer sur 1 ou 2 projets et participer. Pas forcément les plus intéressants. D'ailleurs, comme j'ai l'autorisation, le voila. Dispositif pour le traitement des kératoses actiniques en dermatologie PHOS ISTOS Un ensemble complet, un boitier laser autonome et son casque de traitement, destiné a être donné aux cabinets dermatologiques. Il s'agit de remplacer le traitement habituel en milieux hospitalier (qui nécessite un panneaux de lampes a grande puissance et est de plus extrêmement douloureux) par un système portable utilisant une lumière froide produite par un laser 678 nm. la lumière est plus uniformément répartie et de moindre puissance. la portabilité et le confort permettent d'allonger la durée du traitement et de supprimer la douleur. Je n'ai pas conçu le tissus lumineux qui est un brevet INSERM , ni fait la programmation du RPI ( c'est mon collègue ingénieur qui a programmé les paramètres de pilotage et conçu l'interface afficheur ), mais le casque , le boitier, le bonnet, le circuit imprimé en gravure CNC a l'anglaise, et le refroidissement de la diode laser, si . Et j'en ressent une profonde frustration. Mais , bof je me débrouillerais sans, puis ce qui compte le plus c'est l' appréciation de l' INSERM et de mon directeur de recherche . ET tu a gagné!!!!! C'est exactement cela, une section du colon ascendant obtenue grâce à un moule perdu en PVA (du néofil , j'en ai essayé plusieurs) Et la matière est un gel de polymère . C'est un prototype . le but est de reproduire les formes, les caractéristiques mécaniques (Shore A00, module de Young, en variant les mélanges), et optiques des organes pour produire des fantômes destinés a valider des procédures de thérapies par laser (abdomen complet, cerveau, prostates ,seins, etc..... et les tumeurs qui leur sont associées) . Il existe des fantômes commerciaux, extrêmement cher , souvent en silicone et destinés a l'échographie. L'objectif est de reproduire l'organe d'un patient donné en utilisant les données DICOM (tomographique) pour établir une stratégie opératoire, a moindre cout. L'avantage de ce gel par rapport au silicones , c'est qu'il est moins couteux, facile a utiliser, non toxique, ignifuge et insensible aux solvants que j'ai testé . Il ne dessèche pas et on peut le charger avec des pigments pour varier les caractéristiques optiques .De plus , il flotte dans les liquides diffusants et possède une excellente conduction thermique. Je te donne mes coordonnées en mp
  16. Petite devinette!!!! de quoi s'agit il ? En quoi ? Et comment ? [media-thumb=68372][/media-thumb] [media-thumb=68374][/media-thumb] [media-thumb=68373][/media-thumb] Indices : 1 Oncologie 2 Ce n'est pas du silicone 3 Une ultimaker 2+ a été utilisé
  17. Je travaille avec la buse d'origine 0,4 oui les bambouffl et woodfill sont plus facile, mais on ne peut pas faire varier la couleur avec la T° et donner un effet bois
  18. Hauteur de couche 0.15 mais ça marche en 0.1 et en 0.2 Vitesse 50 a 70 mm/s
  19. Je ne connais pas la zortrax, mais de ce que j'en sait tu est limité en matières car tu ne peu utiliser que de la matiére ZORTRAX. donc pas de ninjaflex , de woodfill, bronze et copper , PET etc .... et si ça peut te rassurer voila un crane que j'ai imprimé sur mon UM2 il fait la taille d'un gros oeuf
  20. Salut !!! 1) non , j'en ais aussi c'est de la graisse THT (de couleur rouge) 2) j'ai eu le même cas, grincement sinistres . j'ai tout essayé émontage nettoyage et même changement d'un roulement, rien y a fait. Finalement j'ai trouvé, courroies sèches. Un petit coup de lubrifiant a sec sur les poulies et plus de bruits
  21. Moi aussi je me fournis chez imprim...3d..france. Super sympa au passage
×
×
  • Create New...

Important Information

Welcome to the Ultimaker Community of 3D printing experts. Visit the following links to read more about our Terms of Use or our Privacy Policy. Thank you!