Jump to content
Ultimaker Community of 3D Printing Experts

rigs

Dormant
  • Content Count

    2,027
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    40

Posts posted by rigs

  1. T'as deux docks dedans? un de chaque coté?

    Oui, c'est la deuxième phase de mon projet Base Anti-Warping, sur une idée de modélisation par @ultiarjan pen-mount je vais intégrer dans l'espace un stylo ( mousse ) afin de marquer au Dimafix l'empreinte de la pièce avant de déposer la base visant à automatiser un peu plus le processus d'impression.

    20170806_105220.thumb.jpg.15b1ce6d8da487c9400ff9e7b48c633c.jpg

    20170901_210738.thumb.jpg.b27caaa98de805fadf7776a9b68265e3.jpg

    B.A.W.thumb.jpg.66cda6f37fffc79e7655079677c2544a.jpg

    • Like 2
  2. Désolé David je me permet de te contredire :)OK pour la ventilation mais la baisse de la température aura pour effet une augmentation de la viscosité et le fondu sera étiré et non déposé ainsi qu'une diminution du temps d'interdiffusion.

    Sur les photos il est possible d'observer un net changement après 3 mm d'impression.

    - Baisse de la température plateau et augmentation de la ventilation.

    - Baisse de la vitesse d'impression ( 10 mm/s pour le périmètre externe )

    - Augmentation de la température ( 210° départ et 245° fin )

    De 30 ° / 70 ° pour le test overhang.

    DSCN1660.thumb.JPG.ef5d9a3e05d7ee5dea0b105ad76cdc40.JPG

    DSCN1659.thumb.JPG.d321348be3134bf806b9742b22237e9a.JPG

    • Like 2
  3. @zizon ou autres experts, la nouvelle version de S3D dispose t'elle d'une amélioration sur les épaisseurs variables ?

    tu es très demandé @zizon, rentre de vacances !

    Si ta question est " dispose t'elle d'un varislice avec gestion des hauteurs de couches en fonction des angles le tout automatiquement ? " alors la réponse est non.

    Sinon S3D gère trés bien les épaisseurs variables avec les process.

    • Like 1
  4. Merci, il devrait y avoir ça pour le changement de couche '-'

    (Je demandais la traduction, j'avais cherché ce que ça faisait)

    Du coup ça limite le stringing plutôt que la Z-scare non ?

    La traduction c'est "débrayage avant la fin", c'est très utile quand tu extrudes des polymères avec un grade pas évident comme le PETG FC de nanovia par exemple car tu es obligé de jouer avec le multiplicateur d'extrusion pour obtenir un fondu correct.

    Concernant le stringing c'est bien plus complexe qu'une simple réduction de pression avant un retrait et déplacement, la performance de refroidissement de ta hotend et surtout de la viscosité induite par la température d'extrusion / le cisaillement / le grade détermineront l'importance du phénomène.

    • Like 1
  5. Je plussoie pour la vitre propre -- je met rarement quelque chose pour l'accroche...

    J'ai une feuille de Buildtak qui ne me sert que pour pour le PC (jamais essayé le Dimafix...) et pour le Nylon je met de la colle blanche.

    @rigs, peux-tu élaborer sur les différences 3DLac/Dimafix? je n'ai jamais essayé ces produits, tout au plus un peu de laque...

    La 3dLac est comme son nom l'indique une laque de fixation extrème de type bon marché chez votre magasin discount du coin et le Dimafix est un agent de fixation pour colorant industriel.

    Pour le PLA j'utilise la 3dLAC afin de ne pas avoir à recalibrer le plateau apres un changement de buse par exemple, la laque compense les petits écarts. Quand tu as 4 imprimantes à gérer dans ta journée calibrer le plateau manuellement devient une corvée...

    Pour les PETg j'utilise la 3dLAC pour les impressions de nuit afin de revenir le matin avec un print décollé du plateau sinon j'utilise le Dimafix la journée qui devient inefficace en dessous de 50 °.

    Mais c'est principalement pour éviter d'arracher du verre que cette couche est déposé.

    Je pense qu'avoir les deux sous la main c'est bien mais pas indispensable :)la 3dLAC marche avec un plus large panel de filaments que le dimafix.

    Sinon il y a truc super cool en ce moment c'est la B.A.W. tu connais ? ;)

    • Like 1
  6. Salut Alain et bienvenue,

    De mon côté c'est 3dLAC pour le PLA / PETG - Dimafix pour PETG / ABS / PC - solution wolfbite nitro pour PA ( Nylon ) - feuille de PP pour le PP - B.A.W. pour les TPC ( Ngenflex, flexifil )

    Le secret c'est surtout d'avoir un plateau de verre trés propre et dégraissé.

    La feuille de PEI a ses limites et éviter le buildtak car c'est une arnaque.

  7. Tu penses qu'il sera possible de virer le téflon et de en conserver un système fonctionnel ?

    L'extrusion à 350 ° va mettre à mal tes calculs de refroidissement peut-être ?

    Avoir une double extrusion avec limite de température 260° n'a plus vraiment de sens aujourd'hui, il faut voir plus loin, ce n'est que mon avis...

  8. Le firmware Mark2 gère " le changement et les 2 niveaux des buses ainsi que les températures de veille et de marche. " avec une subtilité sur le changement des buses qui n'en ai pas un réellement mais c'est un changement de tête, il y a une position en XY parasite pour ton système mais tu seras surement le modifier sur le code.

    https://github.com/foehnsturm/Mark2/tree/master/firmware

    Sinon je te conseil de prendre contact avec @tinkergnome pour t'accompagner dans cette démarche.

    Donc si je comprend bien tu pars sur une hotend full metal pour la deuxième car je n'ai pas vu de téflon ?

    Et par curiosité et aussi par passion :) peux-tu poster deux ou trois captures d’écran de ta simulation car je n'ai pas la chance de posséder un logiciel pour réaliser ces simulations.

    merci !

  9. Salut Pascal,

    Beau projet :) le principal probleme avec ce système c'est la faible performance du système de refroidissement pour la partie froide de tes hotend, il est préférable de séparer physiquement les deux hotend ou d'utiliser un water-cooling pour obtenir des résultats convenables, après il faut peut etre essayer avec une ventilateur plus puissant....

    Mark2 est avant tout un multi tools plus qu'une double extrusion, je l'utilise depuis 2 mois maintenant et je confirme qu'il reste du travail avant de rendre ce système fiable surtout au niveau du calibrage.

    Appel à tous les makers du forum, est-il possible d'avoir le même système de calibrage que l'UM3 sur la MARK2 ?

    Sinon pour le firmware c'est simple :

    https://github.com/TinkerGnome/Ultimaker2Marlin/releases

    Tu prends celui avec "dual" et si tu utilises S3D il est possible d'inscrir un script " changement de tools " avec ta manip de permutation.

    • Like 1
  10. Bon après avoir retourné cette V4 dans tous les sens il faut avouer que je suis très déçu :)

    Rien d'extraordinaire dans cette mise à jour, la seule innovation pour ce démarquer du reste de la bande réside dans la gestion des parois minces avec un algorithme efficace.

    Pour toutes les autres options ce n'est juste qu'un ajustement demandé depuis des lustres...

    Ce qu'il est possible de faire maintenant :

    - Déterminer sur un plateau multi pièces un ordre d'impression est donc maitriser les déplacements de la tête. Mais toujours aucune option de sécurité sur le gabarit de la tête.

    - Spiralize en multi process.

    - Angles de l'infill interne et externe dissociés.

    - Gestion des ponts améliorées.

    - Gestion des parois minces.

    - Interface supports/print.

    - etc...

    L’assistant de process est minimaliste et ne permet pas une découpe dans tous les axes mais seulement en Z @zizon je suis passé à côté d'un truc ?

    Il manque  beaucoup d'options importantes comme la gestion indépendante de la vitesse de l'interface et aussi un début d’algorithme sur les inclusions ( infill mesh cura ), etc...

    Bref à la question " Si j'achète S3D ai-je un Slicer plus performant que CURA " la réponse est NON :)

    De plus une rumeur circule sur l'idée de faire payer les prochaines MAJ....

    • Like 1
  11. Je suppose que lors de la calibration avec le firmware Mark2 ça va limiter aussi la position pour la calibration du plateau?

     

    Oui la tête est centrée sur le plateau pour calibration et effectivement tu perds en espace d'impression, de plus ton Z - zéro se règle au touché du plateau et plus avec une feuille.

    Tu devrais avoir d'autres frayeurs à venir comme le réglage de la position " wipe " un peu juste en façade ainsi que la position du " dock " et un dernier pour la fin, tes anciens Profils - Process démarres tous avec un start/gcode qui ne prend pas en compte un nouvelle intrus dans l'espace d'impression...

  12. Et ça continue avec le test du Scaffold de chez E3D :

    - reprise d’humidité plus lente que ceux cités plus haut

    - viscosité acceptable donc meilleure inter-diffusion PLA/PVA

    - long à pour dissoudre mais c'est le jeu ma pauvre lucette.

    Donc je confirme les dires de @DidierKlein et @michel17 , pour l'instant c'est le plus fiable.

    Dans les tuyaux il y a du PVA Ultimaker et la série presque complète des LAY ainsi qu'un SMS à mon fournisseur officiel de filament NANOVIA et cette réponse, je cite :

    " Fonction ester copolymère avec hydrolyse partielle, le plus dur à trouver c'est le bon compromis "

    Vous avez compris quelque chose ? moi non plus mais ça à l'air cool ;)

    • Like 3
  13. Ce serait sympa que les fabricants de filament comme Polymaker indiquent avec précision quelles bases ils utilisent.

    Leur PC-MAX est du Makrolon et il y a moulte formulations...

    http://www.plastics.covestro.com/en/Library/Product-brochures.aspx

    Le grade et les additifs font partie de la recette david, c'est normal que ces informations ne soient pas communiquées :) malheuresement il y a des choses pas très open source dans ce monde de l'impression 3D et puis d'ailleurs penses-tu qu'Ultimaker va un jour rendre publique les formulations de leurs filament ? Tu as vu la gueule des TDS ! Si tu as besoin de rien c'est le bon document :)

    • Like 1
  14. il me reste à essayer certains filaments qui peuvent s’étuver après impression pour améliorer leur performance (cristallisation ?).

    vous avez des noms à proposer ?

    Le polycarbonate (en particulier le PC-Max de PolyMaker)

    Le PC est amorphe @amedee il ne re-cristallise pas, sinon rien à te proposer @françois1 juste que ce procédé nécessite une extrême rigeur niveau temps/température pour obtenir un résultat identique d'un print à l'autre....

  15. Salut,

    En général la limite shore sur l'échelle A pour le système d'extrusion UM2 ( et le robert illustré ) tourne autour de 95, car cela dépend de paramètres comme les charges ou la composition chimique.

    durete-shore.jpg

    Au dessous de cette valeur tu devras te diriger vers d'autres systèmes comme :

    - Si tu es baroudeuse mais pas trop ( + bowden tube diamètre interne 2.90-3.00 aide beaucoup) :

    http://shop.bondtech.se/ec/extruders/bondtech-qr-30-universal

    Tu pourras extruder correctement mais la gestion des rétractions reste toujours une affaire délicate.

    - Si tu es une aventurière :

    https://www.youmagine.com/designs/zero-gravity-extruder-by-gudo-neotko-for-um2-and-umo-2

    Système performant en direct pour shore pas évidents.

    @darkdvd et @amedee et @neotko seront là pour te guider en cas de galère.

    • Like 3
  16. Je ne suis pas certain que ça existe dans S3D le seul slicer que je connais qui fait ça c'est la version Original prusa de Slic3r (ou varislice de autodesk) de manière automatique, sinon avec S3D on peut le faire manuellement je pense (mais je peux me tromper, je suis pas du tout expert de S3D

     

    Oui c'est possible mais pas automatiquement car il faut le regard de l'humain pour positionner les process en fonction des angles.

  17. Merci @michel17

    Cette semaine j'ai joué avec du PVA advanced ORBI-TECH dont la formulation et le grade ont été sélectionnés pour diminuer la viscosité.

    Verdict....aucuns changements :) toujours aussi visqueux et faible compatibilité avec le PLA, donc au suivant.

    La semaine prochaine je dois recevoir du PVA Ultimaker et le Scaffold E3D de manière à confirmer les dires de mes compagnons.

    Après cette étape si le résultat n'est toujours concluant je testerai ça :

    mowiflex

    et puis ça :

×
×
  • Create New...