Jump to content

Genapart

Member
  • Content Count

    8
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

3 Neutral

Personal Information

  1. As tu les bonnes dimensions de plateau et les bons sens de prise d'origines dans les paramètres de simplify?
  2. Bonjour, Sur la première photo (pièce vue de dessous), il semble que tu aies un défaut de remplissage dans la denture, ce qui favorise les déformations et détériore l’adhérence au plateau. Je confirme aussi qu’une température autour de 240° pour l’ABS semble plus approprié. L’aspect dégradé de la pièce est dû, je pense, au fait que les déformations qu’elle subit sont trop importantes au regard de la hauteur des couches. La buse rabote la couche précédente, la refond partiellement et entraine un peu de matière. Comme dit précédemment, il faut commencer avec des couches plus hautes, pour les diminuer ensuite une fois les paramètres affinés. Pour laisser refroidir les couches, au lieu de trop réduire la vitesse, on peut faire plusieurs pièces en même temps.
  3. Ce n’est pas l’épaisseur de couche qui compte, mais le temps nécessaire pour faire une couche. Si cette couche à une surface conséquente, et qu’avec la vitesse que tu as réglée elle met plus de 5 secs, la vitesse sera respectée. Par contre, si la surface est petite, elle va réduire la vitesse pour que le temps d’impression soit égal à 5 secs. Ces 5 secs déterminent le temps minimum que tu estimes nécessaire au refroidissement des différentes sections de ta pièce pour garantir la qualité d’impression. La ventilation permet de réduire ce temps.
  4. Bonjour, Éventuellement, as-tu vérifié que le « temps minimum par couche » (pour le refroidissement) ne bride pas la vitesse que tu souhaites? Car dans ce cas, quand tu imprimes une grande couche, la vitesse est grande, par contre, si la couche est petite la vitesse est réduite pour respecter le temps minimum fixé pour le refroidissement.
  5. Bonjour, La précision dépend de nombreux facteurs. Ce sujet étant trop étendu pour être traité en quelques lignes, je t’invite à regarder l'article suivant où tu pourras peut-être trouver quelques réponses. http://www.genapart.com/2016/03/22/évaluer-la-performance-d-une-imprimante/
  6. Bonjour, Pour l’impression de l’ABS, la température optimale pour l’adhésion au plateau est d’environ 110°. C’est sa température de transition vitreuse (le moment où la matière commence à se ramollir), elle offre alors un minimum de contrainte (70° pour le PLA). Le plateau peut être recouvert d’un léger film de laque pour améliorer cette adhérence. Attention, la température relevée par la sonde se trouve souvent à l’abri sous la pièce, et des baisses peuvent s’opérer en périphérie, surtout si l’impression est grande, et si le plateau à une masse faible et donc une inertie thermique limitée. Ces écarts peuvent être aussi accentués par la ventilation qui n’est pas nécessaire pour la première couche. La ventilation est utile pour refroidir une couche avant de déposer la suivante, donc principalement pour les parties de petite section. L’ABS se solidifie plus vite que le PLA, il a donc moins besoin de ventilation. En cas de nécessité, il vaut mieux diminuer la vitesse, ou imprimer plusieurs pièces à la fois pour laisser le temps à la matière de se solidifier, et ainsi éviter de refroidir un plateau trop sensible. Une vitesse de première couche entre 20 et 30 mm/s offre de bons résultats, à condition d’avoir augmenté le flux pour compenser les écarts de planéité. Plus il y a d’écart entre la buse et le plateau, et plus il faut augmenter le débit pour assurer une pression et une surface suffisante pour l’adhésion. Il est préférable aussi d’imprimer la première couche à la valeur maxi autorisée par la buse (Ø buse x 0,8). Cela lui confère une meilleure rigidité en plus de ralentir le refroidissement et donc sa rétractation. Pour des essais, il est préférable de ne pas descendre en dessous de 0,2 pour les autres couches. Plus elles sont fines, plus c’est délicat à régler, pour un gain de qualité pas toujours évident… Pour la tête, 250° me parait suffisant, à condition que ce soit la température réelle de sortie de buse. Souvent les sondes sont plus proches de la cartouche chauffante que de l’extrémité de la buse, ce qui fausse la valeur. Il faut noter que plus la température est élevée, plus l’écart est important. On a donc une dérive plus importante pour l’ABS que pour le PLA, qu’il faut éventuellement compenser. La ventilation a là aussi un effet négatif, car elle abaisse la température de la buse et accentue l’écart théorique / réel. Il peut arriver, en fonction de l’imprimante et de la vitesse, que la tête ne puisse pas fondre la matière suffisamment vite, ce qui dégrade l’impression. N’ayant pas encore eu le loisir d’utiliser une Ultimaker ces éléments sont donc généralistes, mais Il faut les prendre en compte pour adapter les réglages à votre machine ainsi qu’à la pièce. Bon courage pour la suite des essais!
×
×
  • Create New...

Important Information

Welcome to the Ultimaker Community of 3D printing experts. Visit the following links to read more about our Terms of Use or our Privacy Policy. Thank you!