Jump to content

JPGO

Member
  • Content Count

    63
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

JPGO last won the day on March 14 2019

JPGO had the most liked content!

Community Reputation

23 Excellent

Personal Information

  • Country
    FR
  • Field of Work
    Engineering

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. JPGO

    Souci Fiberflex

    Oui, il a bien deux ans. Je conserve tous mes filaments dans des sac à congélation individuels zippables avec des sachets de dessicateur, mais cela n'empêche pas certains (ABS et PLA surtout) de devenir cassant. Parfois quelques heures au dessiccateur à fruits les ramène et des fois pas (poubelle). Mais pour le flex je ne vois pas comment juger de sa dégradation. J'utilise très peu le flex et comme c'est pas donné, cela m'embête un peu d'en acheter "juste pour voir". Comment savoir qu'un filament Fiberflex est "mort"?
  2. JPGO

    Souci Fiberflex

    Merci de ton aide. Je peux faire effectivement un essai en baissant encore plus la température. Mon UM2+ est située dans une chambre bureau chauffée et climatisée. La température se situe entre 20 et 23 degrés quelque soit la saison, pas suffisamment de différence pour expliquer le phénomène. Je teste et je dis quoi (mais pas tout de suite car j'ai une impression d'une trentaine d'heures en cours).
  3. JPGO

    Souci Fiberflex

    Bonjour, Je fabrique parfois des roues pour des maquettes d'avions ou d'hélicoptères. Je n'en avais pas fait depuis environ un an et la j'ai un nouveau besoin ... et j'y arrive plus. 90% du pneu est nickel mais la face supérieure ne s'imprime pas correctement. J'ai essayé de varier la température, le diamètre de la buse, j'ai descendu la vitesse à 20mm/s (30 auparavant), mis le flow à 120% mais rien n'y fait. Comme "d'habitude" le filament est graissé en entrée de feeder avec un Sopalin imbibé de 3en1 et tenu par une pince à linge (pas de frottement). La photo jointe montre les différents essais. (et une photo du bon vieux temps ou ça marchait 🙂 ) Je viens vers vous car je n'ai plus beaucoup d'idées... 😞
  4. Aye! Mon problème venait du chanfrein ... que j'ai viré ... et maintenant ça marche. Je parle du coté buse, pas feeder. Je vais donc creuser le truc .... à suivre 🙂
  5. Aurais tu une photo qui illustre le chanfrein à faire sur le bowden?
  6. Bonjour, J'ai eu un problème similaire sur mon UM2+ au bout d'un peu plus de 2500 heurs d'impression. Il est apparu un cône sur l'embout du bowden du coté buse. Le filament étant encore chaud à cette endroit, il venait remplir ce cône et cela créait un boursouflure qui bloquait le filament aussi en bien en avançant qu'en rétractation. J'ai mis deux jours à trouver le truc après avoir bricolé tout ce que j'ai vu cité au dessus. Le truc qui me bluffait était que que feeder claquait alors que la buse était neuve et que le changement de filament se passait bien. Mais ensuite, lors du refroidissement entre le changement de fil et l'impression, l'anneau se formait et bloquait l'impression ou provoquait une sous extrusion. La solution a été de couper les 5 premiers millimètres du tube bowden... et tout est reparti comme avant. Simple expérience et je ne prétend pas que c'est ce qu'il se passe sur la machine de Mathias42.
  7. En 0.6 ça marche, la preuve en est les photos des pneus au dessus. Tu as sans doute raison, mais je trouve que le message est assez sibyllin. Un poil plus bavard serait intéressant. Je vais essayer le coup de la largeur pour voir et je te dis quoi 🙂 Merci de ton aide.
  8. Bonjour, Je fabrique mes roues pour mes engins d'aéromodélisme. Passé le "domptage du filament caoutchouteux" je n'ai jamais eu de souci à les imprimer avec des buses de 0.4 et 0.6. Cette fois ci, voulant gagner un peu de temps, j'ai voulu imprimer avec une buse de 0.8mm. Et à ma grande surprise, Cura refuse avec le message "impossible avec la machine ou la configuration sélectionnée". A votre avis, qu'est-ce qui bloque? Je précise qu'au niveau matériau je sélectionne "generic TPU95" comme d'habitude et que si je choisis une buse de 0.4 ou 0.6 tout est OK Merci de votre aide.
  9. JPGO

    Nettoyage buses

    Un véritable chalumeau (pas une lampe à souder) cela se ballade entre 2800 et 3200°. J'en ai un "petit" à la maison (2800°) et même après un apéro prolongé, il ne me viendrait pas à l'esprit de l'utiliser pour chauffer des buses! 🙂 Merci pour les compliments à propos de mes bricolages.
  10. JPGO

    Nettoyage buses

    Bonjour Didier, La température de fusion du laiton est de 900°. A un peu plus de la moitié de cette température, il perd déjà de ses propriétés mécaniques mais comme on y touche pas (pas de contraintes mécanique) ça se passe bien. Concernant le filament "bois", c'est un raccourci de ma part car dans les faits j'utilise du Polywood de Polymaker qui n'est pas du "filament avec du vrai bois". Je l'utilise souvent avec une buse de .25 car il me sert (par exemple) pour les huisseries des petites maisons au 1/160 que je fabrique pour mon "train électrique"
  11. J'ai déjà eu ça une fois ou j'avais mal serré une buse et que plein de produit s'était répandu autour de la tête. Ce gros amas empêchait la tête d'atteindre les switch car cela butait avant. Démontage des ventilos pour dégager la tête, chauffage à 250° pour ramollir et virer ce bloc... et c'est reparti.
  12. A voir, mais pour le PETG.... https://www.buerkle.de/files_pdf/wissenswertes/proprietes_physiques_de_matieres_plastiques_fr.pdf
  13. JPGO

    upgrade UM2

    Oh eh, le marché unique, ça te cause? J'ai acheté chez Didier, pas plus tard que la semaine dernière et il est aussi efficace que Makershop et son catalogue de pièces détachées est plus complet. Rappel: Je n'ai aucun lien avec lui de près ou de loin. Uniquement sur ce forum 🙂
  14. JPGO

    Nettoyage buses

    Cela marche effectivement très bien. Le prochain coup, je vais essayer avec juste la "pyrolyse" et la soufflette. Pour voir la différence.
  15. JPGO

    Nettoyage buses

    J'utilise très souvent des buses de 0.25 car je fais du modélisme ferroviaire au 1/160. Comme j'utilise de l'ABS, du PLA, du "imitation bois" et autre, elles finissent toutes par se boucher au bout de quelques dizaines ou centaines d'heures. Jusqu'à maintenant, je n'avais pas trouvé de méthode probante pour les nettoyer (solvants, micro chalumeau, ...) et puis aujourd'hui une idée: 1h15 à 500° durant le nettoyage du four par pyrolyse, suivi de 30mn dans un bain à ultra son (100w, 70°) et enfin un coup de soufflette (10 bars) ... et elles sont comme neuves. C'est peut-être une méthode déjà connue, mais je l'avait jamais vu décrite. Sur la photo, on voit nettement les 5 qui ont été traitées. 🙂
×
×
  • Create New...