Jump to content
Ultimaker Community of 3D Printing Experts
Sign in to follow this  
fabskill

première impression um2 : tete bouchée ?

Recommended Posts

Bonsoir,

Suite à la config du début de l'um2, j'ai lancer mon premier test d'impression de l'ultimaker robot, surprise le filament ne sortait pas correctement de la tète et fait des gros paté, du coup j'ai stoper l'impression, et essayer de voir qu'est ce qui joue pas.

est-ce que c'est possible que la tete d'impression soit déja bouchée ? alors que j'ai meme pas fait un print.?

j'ai essayer d'enfiler une aiguille à coudre dans la tete chauffée a 260 ° mais je crois que sa passe pas...apperement il faut une aiguille de medecine :/

j'ai essayer 2 foit de changer le filament via le display, Push button when material exits from nozzle, moi ya rien qui sort :-|

Un peu frustrer du coup pour un premier lancement x)

Fabio

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait, il n'y a pas que l'entrainement qui pose problème.

Je vais essayer de vous en expliqué les raisons.

1/ Au démarrage, l'UM² chauffe la plaque.

2/ Une fois la plaque chaude, l'UM² chaufe la buse.

3/ Quand les deux températures ont atteint leur seuil de consigne, la carte intégré maintient la chaleur et lance l'impression. A ce moment, c'est le moteur pas à pas derrière qui pousse le filament. Si de l'extrusion n'arrive pas à ce momen ce n'est pas que par ce que l'entrainement est pas bon. Regardez ce qui suit.

4/ Le filament arrive sous pression due à l'entrainement dans le tube transparent. Il joue un peu l'effet de ressort par friction. Même si cette friction est limitée, elle n'est pas nulle. Il en résulte une perte de puissance dans l'arrivée de l'isolant blanc en téflon.

5/ Le téflon justement, c'est l'isolant pour ne pas abîmer le tube transparent. Il arrive que sous l'effet de la chaleur et du ressort, il se déforme quelque peu. Il en résulte un sérrage mécanique du filament qui se retrouve emprisonné. Le tube transparent sous la pression, fait reculer le moteur pas à pas. L'extrusion est arrêté. De même, toujours sous l'effet de la chaleur, le filament se dilate avant de fondre.

Il est clair que "grand 1", si la sonde ne joue pas son rôle, la température monte au delà de 260°C ce qui déforme le téflon. "Grand 2", si le téflon à serré le filament, le tube va servir de ressort. "Grand 3" l'entrainement par le moteur pas à pas sera insuffisant.

L'explication du moteur pas à pas seul n'est pas suffisante.

Pour en revenir à ce que je viens de vous expliquer. J'ai été obligé d'éliminer par étapes tous les ennuis potentiels. Voila comment je m'y suis pris. J'ai branché mon UM². J'ai été voir la température du nozzle sans augmenter sa température. Consigne à 0. J'ai repéré que la température était proche de celle de ma pièce de travail. Il fait normalement entre 20 et 21°C. J'ai 4 thermomètres, une carte arduino avec des LM35DZ et de quoi vérifier la température. à quelques 0.5 de précision sur le tout. 19/20°C au niveau de la buse ; on va dire ok. Et justement ça ne l'étais pas totalement!

J'ai secouer ma machine sur la table et je me suis rendu compte que cette température n'étais pas stable. Alors j'ai été voir au niveau de la carte. Et la, un des fils du connecteur de la sonde était mal serti. J'ai donc volontairement viré ce connecteur et j'ai souder (et non serti) un connecteur ayant le même empattement de brochage.

Au passage, j'ai mesurer la résistance de la sonde PT100. J'ai relevé la valeur 107,8 Ohms. Ce qui semble être la bonne valeur compte tenu de la température de la pièce. La résistance n'évoluais guerre en terme de fluctuation. Elle est désormais hors de cause.

J'ai relancé l'UM², j'ai remarqué que cela se passais mieux mais que ce n'étais toujours pas ça. J'ai donc entrepris plusieurs discussions et un ticket au niveau du support.

Ne jamais (je l'ai fait) monter votre buse à 260°C. Si vous faites ça, le téflon se rétractera de toute façon. C'est ce qui m'a été proposé dans une des réponses de Ultimaker. Grave erreur !!

Ensuite, j'ai relu, encore relu les forums... Et j'ai fini par démonter la tête ! Et j'ai vue plusieurs choses.

1/ Un effet de peau dans la buse. Si on chauffe de trop, un dépôt de matière reste et même en nettoyant à la main avec un filament sur 180-200°C, il reste quelque-chose. Attention, cette effet de peau coupe la chaleur et isole le filament. La sonde crois être à 210°C et elle n'y est pas, donc ça chauffe encore plus...

2/ L"e téflon s'étais rétracté si bien que de 3.1mm de diamètre intérieur il est descendu à 2.9mm. Et là, le filament il est serré !

Voila preuve en est faite que la sonde est pas très bien géré niveau sécurité par l'UM². Voir une modif soft à ce sujet (un écart trop important dans un interval court... +10°C -5°C par rapport à la consigne).

Ensuite, je ne peux que vous conseiller, même si les gens d'UM mettent du temps à vous répondre de leurs faire un ticket.

Pour finir, il est clair que cette pièce en téflon est donc le point faible de nos machines. L'extrudeuse est certes, pas tout à fait au point, mais le téflon, pas du tout !!! C'est une belle erreur de conception !!

Voila pour mon petit commentaire et ma petite étude sur la question.

Alex.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Our picks

    • Ultimaker Cura | a new interface
      We're not only trying to always make Ultimaker Cura better with the usual new features and improvements we build, but we're also trying to make it more pleasant to operate. The interface was the focus for the upcoming release, from which we would already like to present you the first glance. 
        • Like
      • 27 replies
    • "Back To The Future" using Generative Design & Investment Casting
      Designing for light-weight parts is becoming more important, and I’m a firm believer in the need to produce lighter weight, less over-engineered parts for the future. This is for sustainability reasons because we need to be using less raw materials and, in things like transportation, it impacts the energy usage of the product during it’s service life.
        • Like
      • 12 replies
×

Important Information

Welcome to the Ultimaker Community of 3D printing experts. Visit the following links to read more about our Terms of Use or our Privacy Policy. Thank you!