Jump to content
Ultimaker Community of 3D Printing Experts
Sign in to follow this  
billy64

Coupure de courant et onduleur

Recommended Posts

Bonjour,

J'ai eu quelques coupures de courant (du réseau électrique) alors que mon UM2 était en pleine impression :mad: :mad: :mad: .

Lorsque le courant revient la tête reste sur sa position immobile et commence à chauffer le plastique , ABS dans ce cas là.

Heureusement j'étais sur place, j'ai donc annulé (et perdu) l'impression, mais je lance souvent des impression la nuit ou lorsque je ne suis pas à la maison.

Que ce passe-t-il dans ce cas là , l’extrudeur ne risque-t-il pas de finir par bruler/ se détruire? (ainsi que ma maison ...)

Je n'ai peut être pas attendu assez longtemps, peut être l'UM 2 se met elle dans un mode arrêt au bout d'un moment?.....

Quelqu'un a fait l'expérience?

D'autre par j'ai essayé d'installer un UPS de 200VA mais il y a un délai qui coupe quand même (c'est peut être pas un vrai Offline) , j'ai ensuite essayé de mettre un onduleur 220V (sinusoïdal parfait) /12V pour avoir un système indépendant de 220VA mais dès que le plateau ce met à chauffer ça coupe.

Quelle peut être la puissance correcte pour que l'onduleur tienne le coup?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai fait une mesure au wattmètre : l'UM² consomme entre 80W (plateau à 50°C) et 200W (plateau à 75°C - défaut PLA) en fonctionnement, donc un onduleur de pour PC devrait faire l'affaire.

D'après les spec, il te faut au moins un 240VA (24V à 10A), sachant que pour ce genre de chose il vaut mieux surdimensionner. Je devrais faire un essai avec mon onduleur pour voir, c'est un 500VA.

Ce qui m'interpelle, c'est le comportement de l'UM² après la coupure. Je rejoins ton questionnement sur les conséquences d'un arrêt de la tête dans cette position.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'accord merci Vincent. Tu me diras si un 500VA tient le coup.

Ton onduleur est-il Online ou offline? quelle est dans ce dernier cas le temps de microcoupure en cas de mise en service?

A défaut je pensais faire un système d'interrupteur avec un relai à réarmer manuellement en cas de coupure (pour éviter que le courant ne revienne tout seul avec la tête fixe)

Mais le mieux c'est clair est d'avoir un onduleur , tant pour le bien être des circuits électriques que pour sauver la pièce...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai fait un testa avec mon imprimante mais c'est pas très concluant.

Lorsque l'UM est en veille tout ce passe bien mais dès qu'elle est en marche ça plante.

Je pencherais peut-être sur l’absence de condos de découplage - hypothèse a confirmé par un confrère électronicien. La bête pompe environ 200W donc une coupure brutale a parfois de drôle d'effet.

L'autre possibilité est que la batterie de mon onduleur est vieille et ne supporte plus un charge de 200W.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Petit rappel sur les microcontrôleurs.

Un microcontrôleur reboot en général si la tension est considéré insuffisante. Cela intervient donc à chaque fois que l'on coupe et que l'on rallume la carte.

A titre d'exemple. J'avais un montage à microcontrôleur. Je lui mettais une tension de 9V qui, par une régulation descendais à 5V. Il se trouvais que le microcontrôleur rebootais très rapidement. J'ai donc cherché et, j'ai remarqué que le régulateur faisait des hachures de courants. Il fallait donc ajouter des capacités afin de lisser le courant.

Dans notre cas, la coupure est rapide sur un obduleur. Cependant, si le circuit à été dépourvus de capacités suffisament forte pour tenir le circuit en marche, il rebootera. C'est ce qui à l'air de se produire.

Peut-on se prémunir de ce cas ? Non, malheureusement. Cependant, quand cela arrive, je préconise quand même de placer l'UM2 sur un onduleur. Au moins vous éviterais la sur-tension.

Pour la coupure, je pense qu'il aurais fallu que ça soit étudié en amont.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non !

Il faudrait faire un système de tel sorte qu'une batterie soit chargé en permanence avec une résistance. En cas de coupure, la batterie se décharge au travers d'une diode de puissance.

Cependant, j'attire ton attention sur le fait que le bloc d'alimentation n'a pas été étudié pour ce cas. De plus c'est bien à lui de faire ce travail.

Donc là encore, la seule solution à notre porté c'est d'être en mesure de ne pas réarmé le courant sans en avoir dégager la tête d'impression.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Our picks

    • Taking Advantage of DfAM
      This is a statement that’s often made about AM/3DP. I'll focus on the way DfAM can take advantage of some of the unique capabilities that AM and 3DP have to offer. I personally think that the use of AM/3DP for light-weighting is one of it’s most exciting possibilities and one that could play a key part in the sustainability of design and manufacturing in the future.
        • Like
      • 3 replies
×

Important Information

Welcome to the Ultimaker Community of 3D printing experts. Visit the following links to read more about our Terms of Use or our Privacy Policy. Thank you!