Jump to content
Ultimaker Community of 3D Printing Experts
vincentd

Coût de revient d'une impression

Recommended Posts

Bonjour,

Suite à une discussion pirate sur un autre sujet, je propose d'ouvrir un sujet sur le coût de revient d'une impression 3D.

Le but de cette discussion est d'échanger sur combien coûte à nous en tant que "entreprise" de produire un pièce : c'est à dire l'argent dépensé pour imprimer et non le prix de vente.

Pour des raisons de stratégie de chacun, je ne compte pas parler de marge au delà de préciser les taxes et autres joyeusetés en prendre en compte dans nos calculs : nous avons chacun nos marchés cibles spécifiques.

Les hypothèses sont que le modèle 3D est près à mettre mis dans CURA (ou un autre logiciel slicer). Pour l'instant, je m'intéresse que à la phase d'impression hors post traitement de la pièce (ponçage, peinture, etc.)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici mes premières idées :

1 - le temps machine :

Il faut compter sur l'amortissement de la machine : en gros combien d'heures de travail peuvent être accomplit avant que la machine soit hors service ou obsolète.

J'ai fait une hypothèse de 2 500 heures (un peu au pifomètre) environ 1 an, pour un pris d'achat de 1895€ H.T. auquel je rajoute une provision de 500€ pour le kit à deux extrudeurs et encore 500€ pour la maintenance et l'upgrade. ça me donne un coût machine de 1,20€ H.T./h.

Une hypothèse plus optimiste serait peut être 5 000 heures sur 2 ans.

Il faut rajouter l'espace de travail : environ 3m² à 15€/m²/mois avec les chages soit 45€ H.T./mois. 5000 heures sur 24 mois ça donne 210 heures par mois, donc environ 0,20€ H.T. /h soit 1,40€ H.T./h.

2 - la matière :

Pour la matière, on compte une moyenne de 40~45€ H.T. /kg, soit 0,04€ H.T./g - Comme je l'ai déjà dit, c'est le poste le plus petit.

3 - le temps opérateur :

C'est le deuxième point encore difficile à estimer et pourtant crucial : J'ai donnée l'exemple de 5 minutes de mise en oeuvre de la machine, en effet c'est un peu du push to print mais j'estime que je dois gagner suffisamment en expérience pour pouvoir paramétrer CURA comme il faut pour ne pas à avoir la tête sur l'imprimante en permanence.

J'ai donc posé un hypothèse d'un forfait 20€ H.T. pour le lancement de l'impression.

J'ai fais un calcul rapide par rapport à Sculpteo. J'arrive à un ratio de 5 à 8 entre le devis d'un objet chez eux et mon prix de revient, bien que je pense qu'ils se font une bonne marge.

Enfin voilà, j'espère que vous participerez à cette discussion afin que nous puissions tous fiabiliser nos business plans à l'aide de nos expériences respectives.

Vincent

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello,

ce qui est pratiqué assez couramment, et notamment ce que je pratique, c'est 100€ le kilo pour du PLA, je n'ai pas de minimum mais il est vrai qu'il peut être intéressant d'avoir un plancher pour assurer la partie « opérateur » sur les pièces légères.

C'est environ 3 fois le prix du PLA en lui même mais ça te permet de couvrir ton travail, la maintenance, l'électricité...

En pratique, c'est pas énorme car il ne faut pas oublier que certaine pièce peuvent donner énormément de fil à retordre et il peut arriver que l'impressoin foire et dans ce cas, c'est pour ta pomme...

Sujet intéressant qui mérite d'être creuser...

++

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis beaucoup pragmatique que vous.

Je suis archi et infographiste à la base, et j'ai un cout horaire qui a été affiné au cours des années.

Mes frais (amortissements matériels + frais divers + consommables) sont couverts par se cout horaire sans que je n'ai jamais fait de décompte détaillé.

Le problème, si vous commencez à estimer le cout d'une pièce, c'est que vous serez complétement déconnectés du cout de la vie.

Si vous facturez disons 50€ l'impression d'une piece, vous n'allez pas facturer le fait que pendant que vous l'imprimez, vous ne pourrez pas reellement travailler sur autre chose car il faudra rester disponible pour surveiller l'impression.

Imaginez maintenant que vous ayez un client par jour qui vous demande une impression de 4/5 heures.

Vous ajoutez le temps de prise en charge, les annulations d'impression sur les ratés (chez moi j'imprime 3/4 fois pour avoir une piece que je considere comme correcte), au final vous arrivez à 8 heures de votre temps.

par mois vous arriverez à un chiffre d'affaire de +/- 2000€ HT.

Passé les charges sociales, il ne vous restera meme pas le smic.

Donc pour que ce soit rentable, il faut faire comme l'ont fait les tireurs de plans et autres reprographes: acheter plein de machines fiables et rapides, et accumuler les clients.

ça ne me semble pas encore trop dans l'esprit des imprimantes 3D que nous utilisons.

Lorsque je dois imprimer une maquette, je sais que je vais y passer X heures, je facture ces heures.

. Le temps d'impression, la conso éléctrique et la quantité de filament ne rentrent pas en compte car négligeables.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si je comprends bien, tu fais des pièces uniques spécifiques pour tes clients. Comme, tu as un temps de conception important, le coût de l'impression rentre dans la ligne du trait.

Mais je prends le cas de mon impression actuellement, un gars super balaise - Geeks pour pas le nommer :grin: - a mis en ligne un nouvel extrudeur pour l'UM². Les fichiers sont nickels et pas de post-traitement après impression. J'en ai pour 4 heures d'impression. Après avoir regarder si le premier layer est bien fait, je retourne bosser sur autre chose jusqu'à la fin d'impression (1 ou 2 coups d’œil en passant dans l'atelier). Combien je me coûte cette pièce - dans l'optique de pouvoir la vendre avec un profit bien-sûr.

Je coupe un peu les cheveux en quatre mais j'ai un projet de business qui repose sur l'emploi de machine de ce type.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très bonne initiative d'avoir créé cette conversation!

Invisio apporte une vue intéressante, car il est vrai que les coût de production des pièces ne sont pas les seuls éléments à prendre en compte, du moins pas si on veut en faire une activité lucrative...

Si on veut faire d'une activité son métier, on doit d'abord se rémunérer pour le temps passé à travailler, soit dans le cas d'un temps plein, 8 heures par jour.

Si chaque jour tu envoies - au hasard - 3 impressions et que tout se passe bien (les fichiers sont bons, les réglages d'impression aussi, peu de travail de finition post-print) tu n'aura peut-être passé que 30 minutes de ta journée à travailler sur la commande de tes clients du jour, pourtant il faut que tu sois payé pour 8 heures, pas pour 30 minutes!!!

D'autant plus que pendant que ta machine imprime, tu ne travailles pas vraiment pour le client de la pièce, mais tu devra gérer le reste de tes affaires (la compta et autre paperasse, répondre à tes clients, en trouver de nouveaux,...)

Je n'ai pas (pour le moment) de réponse sur comment répercuter ça sur le coût d'une impression, mais c'est je pense sur cette base qu'il faut partir, le coût de la matière n'est qu'un "bonus" qu'on ajoutera au prix final.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le plus dur pour ma part c'est d'estimer combien ca va couter de faire la pièce en 3D avec le logiciel de CAD. Je pense que le mieux c'est encore d'avoir un tarif horaire. Quitte a distinguer le tarif de la conception 3D et la partie impression, paramètrage et affinage (voir finition).

Sinon pour avoir une idée du prix auquel tu peux vendre un objet moi je me fait une idée sur les sites comme sculpteo, shapeways ou i.materialise (celui ci a les prix les plus compétitifs). Mais la tu te rend compte que ca coute hyper chere.

Genre moi j'ai fait une pièce pour mettre une étagère, c'est un coude a 90° qui prend 2h a imprimer dans Cura. Prix le moins chere sur les 3 site: 32€ :shock:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais je prends le cas de mon impression actuellement, un gars super balaise - Geeks pour pas le nommer :grin: - a mis en ligne un nouvel extrudeur pour l'UM². Les fichiers sont nickels et pas de post-traitement après impression. J'en ai pour 4 heures d'impression. Après avoir regarder si le premier layer est bien fait, je retourne bosser sur autre chose jusqu'à la fin d'impression (1 ou 2 coups d’œil en passant dans l'atelier). Combien je me coûte cette pièce - dans l'optique de pouvoir la vendre avec un profit bien-sûr.

 

Salut, je me permet de réagir à ton message juste pour te demander si tu es sérieux et si tu pense réellement revendre les pièces réalisées par un autre que toi et qui a mis ses fichiers en libre accès, sans droit ni rémunération?.

Je vois bien que Geeks a "liké" ton intervention, mais perso ça me poserai quand même un problème de conscience.

J'ai moi même récupéré et imprimé l'extrudeur V2 de Geek "au cas ou": j'en profite pour le remercier et louer son travail, son sens du partage et la qualité de modélisation (j'aimerai louer aussi la conception mais pour être honnête je ne l'ai pas encore essayé, je n'ai donc pas encore d'avis dessus). Il aurait vendu son travail, même à un prix symbolique, j'aurai trouvé ça normal.

Geek: j'ai récupéré tes paramètres d'impression, et je les utilise régulièrement, avec très peu de modification selon les pieces que je lance, ils sont franchement bons je trouve.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que VincentD citait l'impression de la pièce de Geeks comme exemple pour illustrer sa question.

Si j'ai bien compris il voulait juste savoir, avec un fichier tel que celui créé par Geeks qui ne nécessite pas beaucoup de travail pour l'opérateur de l'imprimante 3D, si le prix de la pièce devait en conséquence être ridiculement bas ou non?

Or la réponse est clairement non, car si on va passer peu de temps à lancer le fichier et peu ou pas de temps à le poncer après, la machine sera quand même immobilisée pendant 4 heures, pendant lesquelles on ne pourra rien produire d'autre!

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si je comprends bien, tu fais des pièces uniques spécifiques pour tes clients. Comme, tu as un temps de conception important, le coût de l'impression rentre dans la ligne du trait.

Oui. Les archis me donnent des fichiers 3D qu'ils pensent bons pour l'impression.

En general je suis bon pour remodéliser 80% de leur fichiers.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que VincentD citait l'impression de la pièce de Geeks comme exemple pour illustrer sa question.

Au temps pour moi, j'ai trop tendance à voir le mal partout.

Le soucis c'est qu'à moins d'avoir X exemplaire de la meme piece, avant d'avoir fini,n on ne sait jamais si on va imprimer rapidement ou si ça va etre une galere.

Je pense franchement que les imprimantes actuelles ne permettent pas de gagner reellement nos vies compte tenu de leur coté aléatoire.

C'est au mieux un complement.

Pour info personnellement j'ai déja amorti mon imprimante. Pas en imprimant, mais en vendant comme prestation des interventions comme consultant en grosse agence d'archi pour expliquer ce qu'est l'impression 3D, et pourquoi je déconseille d'y investir encore trop d'argent et de temps si leur espoir est de faire des économies sur les frais de maquettistes.

Aprés, pour s'amuser en phase de conception, c'est un super joujou uqi permet de frimer auprés des clients finaux.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je partage un peu l'avis de Invisio, je pense que ça dépend de ce que vous compter vendre, de la mécanique complex demande de la précision et des modèles adapté à l'impresssion 3D plastique, les modèles organique demanderont du post traitement pour avoir un bon aspect.

Ce qui va faire le prix de votre impression ce n'est pas l'impression en elle même, mais le rendu et/ou la précision de votre travail.

Après si c'est pour vendre vos propres création c'est autre chose.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Invisio, je pense en effet que tu as compris que je prenais l'exemple de l'extruder de Geeks parce que c'est vraiment du très bon boulot et que je me suis contenté de lancer les fichiers gcode en série et la sortie est nickel.

J'espère qu'au fur et mesure des nos échanges, je pourrais apporter moi aussi à la communauté de UMmakers.

Pour en revenir à mon sujet, je fais de la R&D industriel donc l'UM me sert pour faire certains prototypes et j'arrondis à quelques heures pour couvrir la dépense. Mais, je suis d'autres pistes plus axées sur le service conception/impression où le coût doit être ajusté. D'autres part, je pense que l'impression 3D va créé de nouveaux métiers et pour le rendre économiquement viable il est bon de savoir combien coûte une impression pour savoir à quel moment le prix sera acceptable par la demande.

Enfin comme je l'ai dit, je fais de la R&D industriel et j'ai des compétences en mécanique et en électronique donc je compte faire évoluer ma machine où une numéro deux pour aller à la rencontre des futurs marchés auxquels je pense.

Par exemple, j'ai dans l'idée d’optimiser l'UM² pour le petit pièce de précision et de construire ensuite une UM1 "hybride" à grand volume d'impression du genre 35x35x60.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

Je suis honoré de voir que mon travail soit sorti avec les fichiers et configuration que je lui ai donner.

Je suis d'autant plus ravi que cela vous ai été utile.

Pour donner mon point de vue question finance, je suis dans le ptotypage rapide pour modèle réduit. Il m'arrive de concevoir ce que j'ai en tête. Cependant, bien que j'en avais émis l'idée, je n'ai pas encore trouver de réel marché. Pour l'instant je me borne à découvrir, faire de "bons exemples" et à voir jusqu'où je peux pousser ce concept.

Au niveau des coûts, je pense que le premier coût est la machine en elle-même. Mais aussi la matière première, les pièces de rechange... Cela peut vite alourdir le taux. A ce sujet, je m'étais fait, il y a longtemps déjà un barème de maintenant. Une sorte de pourcentage représentatif par pièce de la maintenance et du sur-coût. A la fin, quand j'ai arrêter ce principe, j'étais rentré dans les 0.9%.

Cela revenais à dire que coût horaire de conception (dessin + tests) + coût d'impression + taux me donnais un prix hors taxe.

Effectivement, si je regarde bien avec un tel principe, changer le taux reviens à inclure le hors coût.

D'un point de vue client, c'est assez difficile à prendre en compte. De plus qu'il arrive "trop" souvent d'avoir la pré-commande sur une soirée. Si si, ça m'est arrivé ! Et à ce moment là, faut de calculatrice on s'en tiens en général au coût horaire en hors taxe.

La résultante c'est que plus le système est complexe, mins il est facile d'expliqué à un client. Plus il est simple, plus on est rapide en affaire, plus on a de chance de faire justement.

Maintenant, il faut voir deux choses pour se mettre les bonnes limites.

La première est le coût que le client accepte de payer.

Le coût que vous êtes prêt à investir dans votre entreprise.

Pour ma part, si je devais monter un truc. Et encore... avec les derniers événements... je risque fort de ne pas le faire ! Suivez mon regard normal... Haem ! Et bien, je commencerais par calculer l'investissement. Et ensuite la question du coût de reviens. Et non l'inverse.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense tout comme invision que l'impression 3D ne va pas forcément être rentable là ou nous le pensons.

Etant donné qu'il s'agit de quelque chose qui est sensé ce répandre rapidement, je pense qu'il serait plus intelligent, à long terme de proposer des services de conseil, réparation, pièces détaché etc...

Là il y aura du boulot !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est vrais que leurs tarifs me semble "à mon humble avis" un tantinet élevé

La tete de mon bof en coquetier 131 euros en abs ( le prix de 3 bobines)....je pense honnêtement que je ne pratiquerais pas ce tarif, c'est trop chere, et justement, cela ne peu que nous avantager :)

mini_779435IMG20140302181750.jpg

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne pense pas que la technologie utilisé chez ce marchant est la même que sur notre imprimante, il s'agit d'imprimantes Pro avec une qualité de finition bien meilleur.

Donc effectivement ça coute cher, mais le résultat n'est pas le même non plus.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour info je me suis inscris sur http://www.3dhubs.com/ sur ce site tu peux imprimer a la demande pour des gens.

Donc il te propose un prix, par défaut c'est 10€ (que tu peux changer) + une somme au cm3 0.75€ par défaut que tu peux changer aussi.

Ca me parait déjà beaucoup plus cohérent comme tarif même si pour des petites pièce je trouve que 10€ c'est un peu haut...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

En tarif horaire humain je facture la conception 3D + 1/4 h de main d'oeuvre par impression.

Pour l'imprimante 5€ HT/heure matière incluse si PLA ou ABS standard + supplément si matière exotique.

Précision, je n'ambitionne pas de vivre de cette activité mais à arrondir les fins de mois.

A+

JF

.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Our picks

    • Taking Advantage of DfAM
      This is a statement that’s often made about AM/3DP. I'll focus on the way DfAM can take advantage of some of the unique capabilities that AM and 3DP have to offer. I personally think that the use of AM/3DP for light-weighting is one of it’s most exciting possibilities and one that could play a key part in the sustainability of design and manufacturing in the future.
        • Like
      • 3 replies
×

Important Information

Welcome to the Ultimaker Community of 3D printing experts. Visit the following links to read more about our Terms of Use or our Privacy Policy. Thank you!