Jump to content
Ultimaker Community of 3D Printing Experts

Shania

Dormant
  • Content Count

    92
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Shania last won the day on November 22 2016

Shania had the most liked content!

Community Reputation

15 Good

Personal Information

  • Country
    BE

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Voilà une précieuse indication. De ce que j'ai lu, il semblerait que l'électrolyse au cuivre soit la plus simple à réaliser et à "régler". Le seul bémol, c'est que si le prix du cuivre s'est envolé, celui du sulfate de cuivre en a fait autant, mais peut-être qu'en grandes quantités... Fait quand même attention si tu dois monter à 6000 V.
  2. Merci Ollo. Au moins, tu n'as pas été impressionné. Il est vrai que couvrir du PLA ou de l'ABS d'or, d'argent, de laiton ou de cuivre reste la partie simple de ce domaine. Moi, je vais continuer à étudier ça, mais la pratique ce sera pour plus tard car je voudrais galvaniser des montures de bijoux en PLA. Mais actuellement, j'apprends à tailler les pierres et c'est assurément plus compliqué que d'enfiler des perles. Pour l'anecdote, j'ai visité il y a très longtemps une usine de galvanisation de tôles de fer en rouleaux à l'étain (pour les boites de conserves). J'ai retenu les nombres.
  3. Merci zizon. Ce fut avec plaisir.
  4. Comment recouvrir un objet en PLA ou en ABS d’une couche de métal plus ou moins précieux ? Il n’est pas question que je donne ici un cours. Je ne suis ni ingénieur, ni chimiste. Je vais simplement évoquer les techniques possibles et en parler en gros afin que ceux qui n’y connaissent rien s’y retrouvent un peu et pour guider ceux que ces techniques intéressent. L’application d’une solution métallique au pinceau. Il existe des solutions de type vernis qui contiennent un certain pourcentage de métal (or, argent, cuivre) sous forme de particules microscopiques et qui se fixent aisément sur la
  5. Le plus difficile n'est pas de faire de l'électrolyse, mais de parvenir à mettre des photos sur ce forum quand on ne parle pas anglais. J'y ai placé deux photos de mon système mini et archi simple pour électrolyse et galvanoplastie. Matériel utilisé : - une imprimante 3D et du PLA ou de l'ABS. - un transfo 200V-AC---12 V-DC - 12,5 A. Doit être protégé contre la surchauffe et les courts-circuits. - un petit motoréducteur 12V-400rpm. -deux engrenages pour réduire à 85rpm. -un petit interrupteur basse tension. -une petite hélice de mini drone. -une aiguille à coudre assez gro
  6. Hello. Je connais le procédé de placage de métaux non oxydables au pinceau. J'ai retrouvé toutes mes notes sur ce que je sais sur l'électrolyse et la galvanoplastie et j'ai reçu un cours de trois heures sur le sujet de mon neveu qui est ingénieur chimiste. En plus, j'ai retrouvé mon petit système à électrolyse, mais presque tout était trop abîmé. J'ai récupéré le vase en Pyrex et je suis occupée à imprimer les quelques pièces en PLA. Je mets tout ça ici en texte et je poste des photos d'ici deux ou trois jours. Ca pourra intéresser ceux qui n'y connaissent rien du tout, sans que bien sû
  7. Bonsoir Zizon, Rien de secret, bien sûr. Un peu d'attente seulement. J'ai un... comme dirais-je ça ? Un endroit qui me sert de déserte à mon atelier qui est rempli de foutoir sur un mètre de hauteur et je n'exagère pas. Mon bidule est quelque part là-dedans. Quand j'aurai un peu de temps, je vais lancer de sérieuses recherches et je dirai tout. Je mettrai des photos si je trouve encore comment on fait. Rebonsoir Rigs, Bien sûr que j'alimenterai ce topic. Et je n'oublierai sûrement pas. Trop contente de revenir enfin sur ce forum. J'y suis peu venue parce que j'ai peu à dire. L'Ult
  8. Génial ! Je viens d'aller voir en vitesse les caractéristiques sur d'autres points de vente et de fait, ça pose réellement une couche conductrice qui tient à l'eau ou aux solutions aqueuses. De plus, on peut monter à 5000 ohms de résistance pour une électrolyse. Ca prend simplement un peu plus de temps. De toute manière, à ce prix-là, ça vaut la peine d'essayer sur du PLA ordinaire. Merci infiniment.
  9. Je l'savais. Tu pourras le mettre avec ma prochaine commande, Damien, mais pas plus d'un kilo sinon j'aurai trop. Sérieusement, je suis allée voir le système de pulvérisation et la machine et le kit, ben c'est un bel investissement. Or, j'ai un appareil fait main 12 V 8 A avec un petit mélangeur doux pour faire des électrolyses et ça fonctionne très bien. Je reste donc sur l'idée de mon fil conducteur. Je n'en ai pas trouvé chez Trideus, mais il y en a peut-être. Ce n'est pas très urgent de toute manière.
  10. Je savais qu'il y avait un imprimeur 3D-électricien-bijoutier. Trop génial ! J'ignorais totalement que ça existait. Merci infiniment. Et merci pour le lien que je garde précieusement. Un appareil tout fait, je sens que je vais investir. Si quelqu'un a un kilo d'or dont il n'a plus besoin... Merci beaucoup. Shania.
  11. Hello Duriel ! Ca fait longtemps, mais je ne viens pas souvent sur le forum, je le reconnais. Moi, je crois qu'en électrolyse 220 V (il faut connaître, évidemment), ça devrait fonctionner, mais vu le prix, je n'ai guère envie d'acheter une bobine de filament conducteur si ça ne va pas. Maintenant, je sais que dans l'industrie, on fabrique des plastiques où on incorpore des poussières de fer, justement pour les couvrir par électrolyse. Si ça fonctionne, on peut se servir d'argent, de laiton, ou de feuilles d'or enroulées pour avoir un beau plaqué. S'il y a un imprimeur 3D-électricien-bijou
  12. Bonjour tout le monde. Après avoir laissé un engrenage en PLA une semaine dans l'eau et avoir constaté qu'il ne lui était rien arrivé, je me suis posée une question que je vous pose également : Si j'imprime, avec du filament conducteur, une structure de bijou (bague, broche, pendentif, etc... Ce que l'Ulti fait très bien), pensez-vous qu'il soit possible de la couvrir de métal par électrolyse ? En 12 ou 220 V, je sais faire les deux. Merci.
  13. Shania

    PLA flexible

    D'accord. Un cercle de 20 cm donne une courroie de 62, soit un peu moins de 30 aller-retour, ce qui est déjà bien. Pour les très longues courroies, j'utilise de la courroie crantée 6 mm pour imprimante 3D que j’achète par 10 m. Une fois de plus, ce sont les essais et les tests qui décideront quoi utiliser pour quoi. Merci à toi.
  14. Shania

    PLA flexible

    Mais, mais, mais... Je ne veux imprimer que des courroies roses, moi ! Je plaisante. Merci infiniment, zizon.
  15. Shania

    PLA flexible

    Waw ! Je vais abuser de ta gentillesse. Aurais-tu un lien où je pourrais voir et éventuellement commander ça ? Merci à toi.
×
×
  • Create New...