Jump to content
Ultimaker Community of 3D Printing Experts

rigs

Dormant
  • Content Count

    2,027
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    40

Posts posted by rigs

  1. 8 hours ago, DidierKlein said:

    top cette photo! j'imagine qu'il n'y a qu'une paroi, est ce que le fait de faire plusieurs parois change la donne ou pas? J'imagine que oui mais peut être pas tant que ça?

     

    Je ne vois pas trop ce que tu veux dire Didier ? une seconde paroi ne change pas le principe.

     

    3 hours ago, electromu said:

    Et moi je ne comprends pas ce que c'est censé représenter...  un peu comme quand le médecin regarde une radio et vous dit tout ce qu'il vois alors qu'il n'y as que deux taches blanches...

     

    Tu prends un morceau de filament et tu t'installes dans ton canapé, ensuite tu prends tes super yeux bionique et tu fais un gros zoom à l'intérieur de ton filament pour arriver au niveau macromoléculaire et finir par tomber sur ça :

     

    350px-ProteinStructure.jpg

     

    Tu tires doucement sur un des bouts au hasard et tu sors ça :

     

    polyethylene1.gif

     

    En vrai cela ressemble à ça :

     

    Rigs_JaJa.gif

     

    Une chaine polymère.

    • Like 1
  2. 3 hours ago, zizon said:

    Ok, ça confirme mes observations.

    Mais cela remet en causes pas mal de choses.

     

    On m'aurait menti ? :)  et dire que maintenant c'est une blague de vieux cette phrase....

     

    3 hours ago, zizon said:

    Si les couches sont plus fines, on a vu qu'elles subissent plus de pression mais elles refroidissent plus vite aussi non ?

    C'est un peu le serpent qui se mange la queue non !

     

    AH AH bravo @zizon ! Et je n'ai pas abordé le chapitre polymères semi-cristallins et amorphe... Bref Laissons le chimistes travailler à notre place ;)

    Un petite combine au passage, le carbone est un très bon conducteur de chaleur.

    • Like 1
  3. On 27/01/2018 at 9:55 AM, darkdvd said:

    il faudrait que la couche précédente soit toujours à une température supérieure a celle de la transition vitreuse

     

    Oui mais c'est vraiment difficile à respecter avec une machine ouverte...

    il y a bien l'accumulation de chaleur via le temps de passage mais sans camera thermique pour contrôler, il est impossible de savoir vraiment si nous sommes dans les clous.

    Avec nos machines de moyenne gamme il faut gérer ça à l'aveuglette sachant que l'idée première est de créer un environnement propice à l'inter-diffusion ( c'est pour toi @zizon ) donc conserver au maximum la chaleur sur la " soudure ".

    Je pense que finalement le meilleur chemin reste celui d'extruder dans la courbe haute des températures, juste avant d'être embêté par une dégradation ou une viscosité non compatible avec les déplacements hors extrusion ( rétraction ).

     

    Pour exemple sur cette étude ( ABS + Makerbot non fermée ) il est possible de voir que la couche N-1 remonte au dessus de la TG au dépôt de la couche en cours pour un laps de temps très court  ( 2 sec ) mais suffisant pour que nos chaines passent d'un côté comme de l'autre.

     

    5a6dde4aa618d_thermallayer.thumb.jpg.8b6942da740741ca23f6ed5378b2b3d6.jpg

     

    Maintenant si tu joues avec le paramètres température d'extrusion et vitesse d'impression ( donc temps de passage plus court et accumulation de chaleur ) voilà le résultat pour l'interface W1 ( entre la N-1 et la couche en cours donc la "soudure" ) :

     

    various.thumb.jpg.48ee73a8106f524662e135b3454fce7a.jpg

     

    Le temps au dessus de la TG augmente et nos chaines sont contentes !

     

    On 27/01/2018 at 9:55 AM, darkdvd said:

    d'où l'idée d'imprimer avec une buse > 0.4

     

    Deux choses sur le sujet, l’intérêt d'augmenter le diamètre de la buse est dans un premier temps de limiter les porosités ( trous entre les couches ) qui fragilisent nos impressions mais c'est aussi d’augmenter la surface en contact et donc la surface d'échange de nos chaines. Ce que tu peux déjà faire avec une buse d'un même diamètre en diminuant simplement la hauteur de couche.

     

    layers.thumb.jpg.fa23568c543018aba608cec96793adcc.jpg

     

    On 27/01/2018 at 3:23 PM, zizon said:

    Par contre, j'ai remarqué un phénomène qui se produit suivant la forme de la pièce que l'on exécute:

    Les flux d'air de nos ventilos se concentrent ou au contraire circulent plus vite dans la pièce et autour et du coup posent parfois des problèmes

     

    Sachant que le support ventilation n'est pas à 360° je suppose que le refroidissement n'est pas homogène....

    Je n'utilise plus la ventilation depuis des lustres sauf pour de rares cas :)

    • Like 2
  4. Mince @zizon j'étais persuadé que tu avais déjà vu ça.

     

    @darkdvd il va falloir nous expliquer un peu ta nouvelle lubie pour les GIF ??? il n'y a plus une page sans tes animations sur ce forum ! D'ailleurs parlant de ça, quand tu auras 5 minutes peux-tu faire un GIF des 5 photos de l'image postée plus haut afin de visualiser le mouvement ?

     

    Bon alors une petit explication pour la foule en délire...calmez-vous....

     

    C'est donc une succession de photos afin d'observer ce qu'il se passe dans nos filaments quand il sont au-dessus de leur Transition Vitreuse ( TG ) et plus haut en température , c'est à dire la reptation d'une chaine polymère.

    Ici en exemple une chaine PE.

     

    polyethylene1.gif    polyethylene2.gif

     

    Prenons un peu de recul pour localiser ce mouvement sur nos impression.

     

    Fig-3-SEM-morphology-of-printed-ABS-befoc7sm00950j-f1_hi-res.gif

     

    Donc cette chaine et même ces chaines sont le ciment de l’adhésion entre les couches, elles peuvent être courtes ou longues d'une masse différentes certaines sont aussi branchées. Celui qui maitrise le passage de ces chaines d'une couche à l'autre optimise les caractéristiques mécaniques de ses impressions après c'est une histoire de porosités.

     

    @darkdvd nous a animé le mouvement :)

     

    Rigs_JaJa.gif

    • Like 2
  5. Les trajectoires de déplacement sans extrusion sont présentes avec infill c'est pour ça que tu n'as pas de résidus sur la version coque seule. Pas de changement avec la baisse de température ? Sinon augmente progressivement la hauteur de couche en baissant la température pour trouver le bon réglage.

  6. J'ai déjà eu ce défaut d'extrusion avec une buse 0,25 sur hauteur de couche 0,06 donc gros couple nécessaire pour extruder correctement. L'augmentation de la température est sûrement la solution mais pourquoi ? Peux tu confirmer que tu commence ta coque toujours par le périmètre externe ? Donc finalement c'est de la sous extrusion car le feeder ne pousse pas suffisamment rapidement pour récupérer un fondu théorique... 

    • Thanks 1
  7. oui @DidierKlein c'est ça, chaud pour favoriser le diffusion des chaines à l'interface mais pas trop car il faut évoluer dans la fourchette antérieur à la dégradation, vite pour réduire le temps de passage sur un même point et donc favoriser l'accumulation de chaleur mais pas trop sinon ça coule, grosse buse pour augmenter le mouillage et diminuer les porosités et fines couches pour cette théorie de pression dans la buse que tu retrouves fatalement en sortie de buse ( contrainte élongationnelle ) avec un petit rappel sur la théorie de la reptation où la Pression entre dans l'équation :)

    Fiber = largeur de l'extrusion dans cette étude

    • Like 1
    • Thanks 1
  8. 13 hours ago, duriel said:

    Je viens d'en lire une petite partie et la doc est bien faite avec des cas concrets et beaucoup de tests sur les propriétés mécaniques, très intéressant! Par contre si tu veux imprimer du PEK avec l UM4, fermer l'imprimante ne suffira pas il faudra faire plus que ca ;) 

    Si peu de choses ;)

    • Like 1
  9. 12 hours ago, zizon said:

     

    Merci @rigs très intéressant

     

    Ça me replonge du temps ou j'étudiais pour ma mention mouliste en injection plastiques.

    C'est accessible et il y a toujours des choses a apprendre, c'est cool

     

    Je viens de recevoir une petite pépite concernant les enjeux des différents paramètres d’impression sur l'adhésion entre les couches. Malheureusement je n'ai pas les droits pour la diffusion mais voici un résumé :)

    bond.thumb.jpg.78c021a5b40e8e5290e51694d6a543c2.jpg

    Donc nous retrouvons les grands classique comme les températures et la vitesse ( temps de passage plus rapide sur un même point ) mais il y a deux autres paramètres relativement nouveaux en revue scientifique, la hauteur de couche et surtout la taille de la buse ou largeur d'extrusion.

    Le mouillage est donc l’hypothèse de recherche en question et selon les conclusions de cette étude, la diminution de la hauteur de couche augmente la pression dans la buse et donc la pression du dépôt sur la couche précédente.

     

    • Like 2
  10. 10 minutes ago, michel17 said:

    reste plus qu'une âme charitable pour le faire dans le sens anglais --> français car ca a l'air passionnant ;) 

    Salut Michel, tu as www.deepl.com pour t'aider :) c'est un peu chiant car tu dois sélectionner le texte et faire un copier/coller mais ce traducteur est bien plus intelligent que Google...

    • Like 1
×
×
  • Create New...