Jump to content
Ultimaker Community of 3D Printing Experts
Sign in to follow this  
idea3d_damien

Filament alimentaire

Recommended Posts

Salut Damien,

Merci pour votre visite cet aprem au bureau :)

Pour du contact alimentaire, regarde du côté du XT de chez ColorFabb ou du PETG de Taulman, c'est agréé par la FDA (Food and Drug Administration aux USA). Rien n'est autorisé pour la France...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est ça ;)

le point de transision vitreuse du XT est au environ de 75 °, c'est à dire qu'a cette t° il va commencer non pas a fondre mais à perdre ses propriétés technique de dureté et donc je te laisse imaginer à 150°...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Concernant le contact alimentaire il y a le "PLA NatureWorks".

Pas encore testé. Pour la résistance à la chaleur à plus de 150°C effectivement, c'est plus 'chaud' si j'ose dire...

Il faut apparemment imprimer avec une buse inox pour respecter des principes de sécurité sanitaire. Quelqu'un a-t-il des informations sur l'existence de telles buses pour Ultimaker ?

Bon dimanche

SLETT

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si ce n'était qu'une histoire de buse inox....

les intercouches sur une impression 3d sont des nids à bactéries :) Ce qui veux dire que même un lave vaiselle n'y changera rien.

Ton filament aurat beau être le plus FDA du monde que cela n'y changera rien, c'est bien une histoire de production et non de matière premiére.

http://umforum.ultimaker.com/index.php?/topic/9212-natural-pla-is-foodsafe-right/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos réponses.

Deux alternatives donc :

1 - Créer des moules en silicone via un négatif imprimé (solution electromu)

2 - Puisque le PLA est rugueux, il s'agirait obtenir une surface lisse sur du PLA, mais est-ce possible ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu peux également probablement appliquer une finition pour le rendre moins poreux... j'ai vu y a quelque temps une video (c'etait des sextoys :p) ou ils poncent le print et applique un spray (je pense que c'etait une sorte de silicone) pour le eliminer l'effet poreux de l'impression (et nid a bactérie).

Il y a peut etre un genre de spray ou autre qui aurait les capacités pour être approuvée pour l'alimentaire?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Idée farfelue, mais néanmoins intéressante : le tambour avec du sable ou une autre matière qui permet de lisser la pièce après quelques heures de rotation dans le tambour.. A creuser ?! La vidéo ici :

:D

Edit :

Deux autres techniques pour lisser le PLA, mais cela m'étonnerait que cela soit "alimentairement" sain :

- la finition à la vapeur de Tetrahydrofurane (se rapproche de la finition à la vapeur d'acétone pour l'ABS)

- finition par sablage : http://www.instructables.com/id/3D-Print-Finishing-Technique-for-Improved-Surface-

Edit 2 :

voici un moteur + tonneau qui permet de lisser notamment du plastique : http://www.atelierlatrouvaille.com/a-tonneaux-a-polir-rotatifs/1477-a-tonneau-a-polir-les-pierres-de-1x-05kg.html. Je vais tester prochainement.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La buse inox est nécessaire pour le XT-CF20 pas pour le XT simple.

On peut imprimer simplement avec la buse d'origine de l'Ultimaker2.

Après c'est sur qu'il faut se demander ce que l'on veut?

- Un moule rigide : oui tu peux utiliser le XT

- Un moule élastique : pour le coup c'est plus impression d'un master et ensuite tu utilises le silicone pour en faire un négatif.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'idée d'impression négative est intéressante en effet : donc impression négative en XT alimentaire (?) puis ensuite moulage silicone = nouveau moule en silicone pouvant allez au four et donc faire pièces de chocolat ou autre.

L'on parle un peu de la meme chose quand meme.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec le XT tu peux imprimer direct ton moule.

Pour ton impression pour le moule silicone (ou époxy), tu imprimes ton master (objet fini) et ensuite tu fais ton moule par dessus.

Pour le silicone c'est liquide donc il faudrait un boxe pour accueillir le liquide, et pour l'epoxy c'est un système de vacuum pour "aspirer" la feuille d'epoxy (préalablement chauffée) pour qu'elle prenne la forme de ton objet.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Our picks

    • Taking Advantage of DfAM
      This is a statement that’s often made about AM/3DP. I'll focus on the way DfAM can take advantage of some of the unique capabilities that AM and 3DP have to offer. I personally think that the use of AM/3DP for light-weighting is one of it’s most exciting possibilities and one that could play a key part in the sustainability of design and manufacturing in the future.
        • Like
      • 3 replies
×

Important Information

Welcome to the Ultimaker Community of 3D printing experts. Visit the following links to read more about our Terms of Use or our Privacy Policy. Thank you!