Jump to content
Ultimaker Community of 3D Printing Experts
Sylvain

adhésion entre couches d'ABS

Recommended Posts

Bonjour à tous,

J'essaie d'imprimer une pièce en ABS et j'ai des problèmes d'adhésion entre les différentes couches, quand la buse repart dans l'autre sens, la matière ne colle pas comme il faut et remonte du coup.

J'imprime avec de l'ABS Neofil 3D noir.

Paramètres :

- temp : 248°C

- temp bed : 98°C

- vitesse : 70% de 30mm/s

- flow : 107%

- fan speed : j'avais mis 20% mais ils n'ont pas démarré, j'ai juste imprimé le raft et arrêter ensuite.

- ep de couche : 0.15mm

- infill : 100%

- Buse : 0.4mm

Voila, je sais pas trop si j'imprime trop chaud, sur la boite c'est indiqué 230-250°C, et bed 90-110°C. Je vais réessayer en mettant moins chaud et en augmentant un peu la temp du bed.

Si quelqu'un a des paramètres qui fonctionnent bien pour ce filament... je prends!

Bonne aprem.

Sylvain

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Pour l’impression de l’ABS, la température optimale pour l’adhésion au plateau est d’environ 110°. C’est sa température de transition vitreuse (le moment où la matière commence à se ramollir), elle offre alors un minimum de contrainte (70° pour le PLA).

Le plateau peut être recouvert d’un léger film de laque pour améliorer cette adhérence.

Attention, la température relevée par la sonde se trouve souvent à l’abri sous la pièce, et des baisses peuvent s’opérer en périphérie, surtout si l’impression est grande, et si le plateau à une masse faible et donc une inertie thermique limitée. Ces écarts peuvent être aussi accentués par la ventilation qui n’est pas nécessaire pour la première couche.

La ventilation est utile pour refroidir une couche avant de déposer la suivante, donc principalement pour les parties de petite section. L’ABS se solidifie plus vite que le PLA, il a donc moins besoin de ventilation. En cas de nécessité, il vaut mieux diminuer la vitesse, ou imprimer plusieurs pièces à la fois pour laisser le temps à la matière de se solidifier, et ainsi éviter de refroidir un plateau trop sensible.

Une vitesse de première couche entre 20 et 30 mm/s offre de bons résultats, à condition d’avoir augmenté le flux pour compenser les écarts de planéité. Plus il y a d’écart entre la buse et le plateau, et plus il faut augmenter le débit pour assurer une pression et une surface suffisante pour l’adhésion.

Il est préférable aussi d’imprimer la première couche à la valeur maxi autorisée par la buse (Ø buse x 0,8). Cela lui confère une meilleure rigidité en plus de ralentir le refroidissement et donc sa rétractation. Pour des essais, il est préférable de ne pas descendre en dessous de 0,2 pour les autres couches. Plus elles sont fines, plus c’est délicat à régler, pour un gain de qualité pas toujours évident…

Pour la tête, 250° me parait suffisant, à condition que ce soit la température réelle de sortie de buse. Souvent les sondes sont plus proches de la cartouche chauffante que de l’extrémité de la buse, ce qui fausse la valeur. Il faut noter que plus la température est élevée, plus l’écart est important. On a donc une dérive plus importante pour l’ABS que pour le PLA, qu’il faut éventuellement compenser.

La ventilation a là aussi un effet négatif, car elle abaisse la température de la buse et accentue l’écart théorique / réel.

Il peut arriver, en fonction de l’imprimante et de la vitesse, que la tête ne puisse pas fondre la matière suffisamment vite, ce qui dégrade l’impression.

N’ayant pas encore eu le loisir d’utiliser une Ultimaker ces éléments sont donc généralistes, mais Il faut les prendre en compte pour adapter les réglages à votre machine ainsi qu’à la pièce.

Bon courage pour la suite des essais!

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut !

J'ai enlevé le tube bowden et j'ai inséré un bout de fil directement pour faire varier la température et voir celle qui semblait la plus appropriée. J'ai au début augmenté à 255° comme tu le suggérais Duriel, mais ça me sortait des petits morceaux tout sec... donc j'ai baissé la temp et aux alentours de 238° ça sortait un fil lisse qui avait l'air correct.

J'ai donc relancé l'impression à cette température, mais dès le début, y'a pas grand chose à sortir et à coller au plateau. La buse avait l'air bouchée. Sachant que j'ai fait la mise à niveau du plateau avant...

Sinon c'était entre les couches que ça avait du mal à coller, j'ai pas pensé prendre une photo, je ferai la prochaine fois.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Our picks

    • Taking Advantage of DfAM
      This is a statement that’s often made about AM/3DP. I'll focus on the way DfAM can take advantage of some of the unique capabilities that AM and 3DP have to offer. I personally think that the use of AM/3DP for light-weighting is one of it’s most exciting possibilities and one that could play a key part in the sustainability of design and manufacturing in the future.
        • Like
      • 3 replies
×

Important Information

Welcome to the Ultimaker Community of 3D printing experts. Visit the following links to read more about our Terms of Use or our Privacy Policy. Thank you!