Jump to content
Ultimaker Community of 3D Printing Experts
chloe34

lancer une production en série en impression 3D?

Recommended Posts

Bonjour à tous,

J'ai parcouru les différentes discussions sans vraiment trouver la réponse que je cherche. Je m'adresse donc directement à vous, experts, en espérant que l'un d'entre vous aura la gentillesse de m'aiguiller.

Pour faire simple (et rapide), je créé ma société d'accessoires décoratifs pour l'habitacle de la voiture. Un de mes produits sera pour l'instant proposé pour une seule dimension (le moule industriel étant très cher). Mais je voudrais mettre en place une sorte d'offres d'achats groupés. Je m 'explique: Il sera proposé à mes clients la possibilité d'acheter le produit pour son modèle de voiture et le mode de fabrication envisagé est l'impression 3D.

Exemple: Pour Y nombre d'achats confirmés pour tel modèle, l'impression 3D serait lancée. J'ai cru comprendre (mais je me trompe peut-être) qu'en deçà et en dessus d'un certain nombre, l'opération n'était pas intéressante financièrement.

Ce que j'aimerais savoir c'est:

1- si ce mode de fonctionnement est possible,

2- quel est le nombre d'impressions 3D en dessous duquel l'opération est trop coûteuse,

3-Quel est le coût de revient unitaire dans cette configuration (pour 50, 100, 200...etc)

Je ne cherche pas à avoir un devis en bonne et due forme mais simplement un ordre d'idée du prix que cela me coûterait, histoire de savoir si je dois laisser de côté mon idée.

Merci à tous ceux qui m'apporteront un début de réponse

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour @chloe34 et bienvenue parmi nous

Je ne suis pas certain de bien répondre a ta question mais je travaille parfois avec des industriels pour qui j'imprime des petits séries. Ce sont généralement des boitiers techniques, par série de de 50 a 200 pièces. J'ai bien entendu plusieurs imprimantes et je dispose des délais suffisants. Le dessin 3D étant fait, je n'ai pas de quantité minimum (c'est tout l'intérêt de l'impression 3D). Je pense que ces entreprises qui font appel a mes services s'y retrouvent par rapport a un mode de fabrication avec moule sur des petites quantité.

Edited by Guest

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut

1- si ce mode de fonctionnement est possible,

Tout est possible.

2- quel est le nombre d'impressions 3D en dessous duquel l'opération est trop coûteuse.

Si nous partons de l'idée que tu souhaites réaliser ces impressions en FDM/FFF avec une machine de moyenne gamme type UM2 et en fonction de la complexité de fabrication du moule pour l'injection, tu peux te dire qu'en-dessous de 400-500 pièces tu es compétitif avec l'impression 3d.

3-Quel est le coût de revient unitaire dans cette configuration (pour 50, 100, 200...etc)

Impossible de le savoir, car nous fonctionnons tous diffèrement, certains au forfait d'autres à l'heure.....

Le seul moyen de le savoir et de faire un devis ;)

La seule certitude c'est qu'avec l'impression3d ton prix est fixe peu importe le nombres de pièces, pour l'instant car nous ne sommes pas beaucoup sur le marché.

Edited by Guest

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos réponses rapides.

Puisque tout est possible, je peux envisager également la même matière que celle pour l'injection, c'est à dire l' ABS? Et le produit final aura-t-il les mêmes qualités et la même tenue que celui par injection?

Mais j'ai subitement une autre interrogation: En attendant que le moule pour l'injection soit finalisé, il a été décidé que 5 ou 6 prototypes seraient fabriqués . J'imagine que le procédé est forcément l'impression 3D. Et pourtant, un premier contact m'a annoncé un coût unitaire d'environ 500 euros... C'est un peu cher non? ou alors il y a des difficultés supplémentaires que je ne conçois pas? Désolée, je commence tout juste à me pencher sur l'impression 3D, je manque sérieusement de connaissances.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Puisque tout est possible, je peux envisager également la même matière que celle pour l'injection, c'est à dire l' ABS?

Oui , tu peux considérer qu'aujourd'hui si tu as une bonne expertise dans ce métier il te sera possible d'imprimer la totalité des polymères disponible sur le marché de l'injection avec tout de même une exception pour les hyper cristallins.

Et le produit final aura-t-il les mêmes qualités et la même tenue que celui par injection?

Non, dans un premier temps l'aspect esthéthique de l'injection surpasse de loin celui de l'impression3d FDM/FFF sans post-traitement.

Concernant la " tenue " aux contraintes c'est bien trop complexe pour en débatre ici, il faut retenir une généralité, pour une même épaisseur la traction est identique mais pour l'élongation, l'injection reste plus performante.

Mais j'ai subitement une autre interrogation: En attendant que le moule pour l'injection soit finalisé, il a été décidé que  5 ou 6 prototypes seraient fabriqués . J'imagine que le procédé est forcément l'impression 3D. Et pourtant, un premier contact m'a annoncé un coût unitaire d'environ 500 euros... C'est un peu cher non?

ou alors il y a des difficultés supplémentaires que je ne conçois pas?

il y a plusieurs technologie de fabrication additive et le prix varie en fonction, impossible de confirmer que c'est " un peu cher " sans avoir ton projet en consultation.

Edited by Guest

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Effectivement Zizon, un accord de confidentialité est présenté à chaque fois que je rentre dans les détails; La commercialisation est prévue pour la fin de l'année. Le produit n'a pas d'équivalent sur le marché et même si il est déjà protégé en partie, le brevet n'est pas encore déposé. Mais la mise au point technique est quasi terminée et les informations relevées sont la quantité de matière envisagée: 42 cm3 et les dimensions globales : 237x75

Autre information qui a sûrement son importance, l'objet est constitué de 2 parties.

j'ai bien conscience que de cette façon tout n'est pas très clair...mais mine de rien, vos réponses m'aide à envisager les choses plus précisément et pour ça merci.

Et j'ai donc une autre question :) :

l'impression 3D permet-elle des couleurs précises ou sont-elles basiques? Et une fois l'objet réalisé, il me faudra la possibilité d'y imprimer des motifs. Rien ne l’empêche?

Share this post


Link to post
Share on other sites

l'impression 3D permet-elle des couleurs précises ou sont-elles basiques?

Encore une fois nous parlons de FDM/FFF, oui c'est possible soit en imposant au cahier des charges de ton fabricant de filaments une couleur RAL avec une commande conséquente, soit en utilisant une imprimante capable de mélanger des couleurs primaires.

Chaques pigmentations à son dosage, un peu plus ou un peu moins et le filament devient non imprimable.

Et une fois l'objet réalisé, il me faudra la possibilité d'y imprimer des motifs. Rien ne l’empêche?

Je ne comprend pas ta question tu veux imprimer à nouveau sur la pièce ou faire de la sérigraphie, transfert, etc....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

Sujet intéressant.

Voici ce que je peux te dire rapport à mon expérience.

Je conçois et fabrique des pièces qui sont installées dans des autobus/autocars.

(je vais poster ce soir des photos d'un support de haut parleur dans le topic "nos impressions")

L'impression 3d fait bien le job mais c'est clairement moins costaud que de l'injection plastique.

Je n'imprime plus en abs, je fais essentiellement du Colorfabb XT et HT

Il faut prendre en compte un point important dans l'univers véhicule c'est les fortes chaleurs qui se produisent quand le véhicule est mis en plein soleil en été. (ça peux approcher les 70°C !!) A cette température la plupart des matière d'impression FDM se ramollissent...

Te répondre précisément quand à un seuil à partir duquel l'impression 3D reste plus rentable que de l'injection est compliqué. En effet cela dépend de la taille et de géométrie de la pièce mais aussi de l'aspect de surface voulu et de la tolérance des côtes souhaitée.

Les premiers moules pour des petites pièce simple coûtent quelques centaine d'euros. un moule pour des pièces plus technique avec des contre-dépouilles ça se chiffre en milliers d'euros. Tu es en relation avec quel industriel pour l'injection ?

Quand je fais quelques pièces j'imprime. A partir de 50 pièces je fais un moule en silicone et je fais des tirages en résine polyuréthane. Peut être que cette dernière technique pourrait t'intéresser pour ton domaine. On retrouve l'aspect du plastique, la tenue à la chaleur et la possibilité de teinter à l'infini dans la masse de résine. ça a aussi l'avantage d'être plus rapide pour chaque pièce à partir du moment où le moule est fait et ça coute 1 centime le cm3

Pour ce qui est des protos qui te sont proposé à 500€ c'est sans doute de l'impression poudre comme le propose Sculptéo.

En tout cas il y'a beaucoup de choses à dire sur ton projet.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci Rigs de ta patience devant la néophyte que je suis.

En effet, l'objet sera proposé en uni avec un panel de couleur clairement défini que je dois pouvoir retrouver exactement quand il s'agira d'impression 3D mais aussi d'une gamme de motifs précis. Il faut donc que je puisse imprimer ensuite avec tout ce que cela comporte: bon rendu, bonne tenue des couleurs et respect du cahier des charges initial (non dépigmentation et résistance à la chaleur principalement)

Ce sont des paramètres dont j'ai tenu compte, electromu, de même que la possibilité d'avoir recours au PU qui répondait au CDC. Le choix de cet élastomère résidait principalement dans le fait que je voulais un minimum d'élasticité.Mais après la réalisation d'un prototype, il s'est avéré que le démoulage posait problème quant au résultat final (il fallait que je revoie la partie esthétique) et surtout que l’accessoire avait tendance à s'affaisser (il sera "vertical et en suspension. difficile d'expliquer sans schéma)

Après plusieurs mois de recherche sur la matière, l'ABS et l'option de le créer en deux partie apparaît être la meilleure solution dans ce cas.

Pour un ordre d'idée, le moule nécessaire coûte plus de 10 000 euros, autant dire que des contre-dépouilles, il y en a !!

Voilà le pourquoi de ma question initiale. Le premier moule prend en considération les dimensions les plus courantes mais je n'aurai pas tout de suite les moyens de faire fabriquer d'autres moules. Alors je veux pouvoir décliner le même accessoire avec les mêmes qualités (esthétiques et techniques) pour d'autres dimensions et l'idée d'avoir recours à l'impression 3D me paraissait cohérente. Elle ne se substituera pas à l'injection, elle sera une ouverture supplémentaire.

Pour répondre à ta question, je travaille avec un plasturgiste en languedoc roussillon(pardon occitanie :)) qui a eu la bonne idée de se doter en plus de machines d'impression. Il s'occupera donc de la fabrication et de l'impression dans la foulée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

l'objet sera proposé en uni avec un panel de couleur clairement défini que je dois pouvoir retrouver exactement quand il s'agira d'impression 3D mais aussi d'une gamme de motifs précis. Il faut donc que je puisse imprimer ensuite avec tout ce que cela comporte: bon rendu, bonne tenue des couleurs et respect du cahier des charges initial (non dépigmentation et résistance à la chaleur principalement)

ça parait très (trop?) précis ton CDC

la possibilité d'avoir recours au PU qui répondait au CDC. Le choix de cet élastomère résidait principalement dans le fait que je voulais un minimum d'élasticité.Mais après la réalisation d'un prototype, il s'est avéré que le démoulage posait problème quant au résultat final (il fallait que je revoie la partie esthétique)

Quel PU as tu utilisé ? en moule silicone avec coulée sous vide ?

et surtout que l’accessoire avait tendance à s'affaisser (il sera "vertical et en suspension. difficile d'expliquer sans schéma)

je travaille avec un plasturgiste en languedoc roussillon(pardon occitanie :)) qui a eu la bonne idée de se doter en plus de machines d'impression. Il s'occupera donc de la fabrication et de l'impression dans la foulée.

Je suis toujours preneur de ses coordonnées si tu veux bien. Tu as déjà envoyé un fichier CAO à Protomold ? il ont un outil de cotation en ligne qui marche bien

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Chloé et bienvenue dans ce forum.

Il faut savoir que le rendu d'une pièce imprimée 3D sera toujours d'un aspect strié sauf avec pas mal de main d’œuvre après impression, lissage au solvant, apprêtage puis peinture et là tu auras un aspect identique à des pièces séries ( à quelques % de la résistance d'une injection thermoplastique classique). Le pièce en fabrication directe imprimée se vendent bien heureusement, tout dépend de ce qu'attendent tes clients. Si tu utilises la même géométrie mais dans des teintes différentes, tourne toi vers la duplication PU comme le dit Electromu, suivant les résines tu vas de shore 35A (pièces souple) à Shore 90 D permettant de contre-typer des polycarbonates. Un moule silicone te permettra de sortir en moyenne 20 25 pièces voir plus suivant la géométrie avant que le PU ne commence à détériorer le silicone et que quelques défaut apparaissent sur la pièce (et c'est gérable) . Les pièces issues de cette fabrication seront vraiment à l'image de pièces série injectées, avec un investissement moindre.

As tu regardé avec la région (je suis moi aussi en Occitanie :-) ) pour avoir des aides ( AFT aide à la faisabilité technologique, AFC pour aide à la faisabilité commerciale), il peuvent te subventionner jusqu’à 70% de ton projet (étude et proto inclus) je le fait régulièrement pour mes clients. Pour les moules d'injection, tu as eu une proposition pour un moule complet ou une participation au frais pour une empreinte de pièce dans une carcasse rétrofitée d'un ancien moule ?

Olivier

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Merci de ces précisions Olio. Et même si je ne comprends pas tout dans le détail, je vois l'idée générale. Le problème de ces séries annexes, c'est que justement les dimensions seront différentes à chaque fois, ce qui inclut de retracer de nouveaux plans 3D. N'est ce pas plus onéreux de devoir recréer un nouveau moule constamment? sachant en plus que les quantités envisagées sont bien plus importantes que 25 pièces. Je vais quand même me pencher sur l'idée du moule en silicone.

La fonction première reste esthétique, même si le côté technique nous a demandé beaucoup de travail. Alors il faut vraiment que le rendu soit intéressant, quelle que soit la manière d'y parvenir.

Le moule qui permettra l'injection est un moule complet avec des empreintes amovibles (je ne sais pas si c'est le terme exact) qui permet des modifications prévues sur l'objet sans avoir à tout recommencer.

J'ai travaillé avec transfert, monté les différents dossiers..etc avant qu'ils ne se rendent compte que mon profil professionnel ne correspondait pas vraiment . Bonne idée mais trop risquée tout d' un coup selon eux... Je fais court mais l'idée était celle là. Je poursuis quand même .

Je ne sais pas si mon cahier des charges est trop précis electromu mais il regroupe les indispensables pour obtenir le résultat attendu. L'habitacle de la voiture est soumis à la chaleur et un rayonnement intense, il a fallu en tenir compte.

Je ne connais pas le PU exact utilisé mais je me renseignerai.

Coordonnées envoyées :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore une fois, je me porte voix dissidente.... ;)

L'aspect final du moulage et le respect des tolérances dépendra énormément de la finition du positif ( master ) imprimé, c'est à dire que pour un assemblage de type mécanique tu devras anticiper en amont les résidus de ton post-pro pour respecter ton contrôle dimensionnel.

Donc comme nous l'a dit un célèbre philosophe au siècle dernier :

" Il faut mieux poncer une fois 1000 pièces, que poncer 1000 pièces une fois..." Emile Gravier - projectionniste remplaçant - 1994

@Ollo Attention ce n'est parce que tu utilises une résine PU avec un shore équivalent au polycarbonate que tu obtiens les mêmes caractéristiques mécaniques ;)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Ollo Attention ce n'est parce que tu utilises une résine PU avec un shore équivalent au polycarbonate que tu obtiens les mêmes caractéristiques mécaniques ;)

 

Oui bien sur, c'était pour imager le principe de contretypage, c'est comme le Canadadry, ca y ressemble mais ca n'en est pas ... ;-) Je voulais juste indiquer que l'on fait beaucoup de chose avec le PU (opaque, transparent, souple, rigide ...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

[sPAM] http://www.ideoprod.com {/SPAM]

Tout est possible comme dit @rigs... On est déjà dedans à grande échelle chez nous.

Tout dépend effectivement de ton besoin en terme de production ainsi que tes délais.

Néanmoins pour rejoindre @electromu, la "prod" pour automobile moi je m'en méfie un peu

Edited by Guest

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

Announcements

  • Our picks

    • Architect Design Contest | Vehicles.
      We're open for entries! - Design and submit your 3D designs of architectural entourage - vehicles - for a chance to win a large filament pack. Presenting an idea, an architectural design or something as big as an urban project isn't easy. A scaled model can really help to get your idea across.
        • Like
      • 24 replies
    • What The DfAM?
      I'm Steve Cox, an experienced engineer familiar with 3D printing. I wanted to share some DfAM guidelines with this community to help and make stronger parts.
      I'm also an Autodesk Certified Instructor for Fusion 360, so many of the images in ...
        • Thanks
        • Like
      • 22 replies
×

Important Information

Welcome to the Ultimaker Community of 3D printing experts. Visit the following links to read more about our Terms of Use or our Privacy Policy. Thank you!