Jump to content
Ultimaker Community of 3D Printing Experts
Ollo

Le Bowden tube se vrille - Plantage de l'impression

Recommended Posts

Bonjour à tous.

Je viens d'avoir plusieurs fois de suite un problème suite à de longues impressions.

Je suis sur UM2 avec Bondtech et j'imprime du PC.

Au bout d'un moment, le fil de PC un peu raide ou poussé trop fort par l'extrudeur fait que le bowden tube ne fait plus sa boucle naturelle vers le haut mais se retrouve vrillé.

Cette vrille bloque la course de la tête et ma fabrication se retrouve décalée en Y ou en X suivant les contrainte dues à cette vrille

5a3328680dab2_IMG_20170317_192112(reduit).thumb.jpg.d4c256d34bd3c73c648f66fe3f9886a9.jpg

J'ai bien sur changé le bowden au cas ou il avait mal vieilli :p mais non le problème en photo est sur le nouveau tube.

Est ce que ça vous est déjà arrivé ? Avez vous de piste de correction

Je suis en flow à 100% et travaille avec S3D.

Ollo

5a3328680dab2_IMG_20170317_192112(reduit).thumb.jpg.d4c256d34bd3c73c648f66fe3f9886a9.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils étaient bien mis quand j'ai changé le bowden.

En fait dès que je charge mon filament c'est comme si le bondtech poussait très fort sur le fil et que ce filament était en pression on voit le bowden fléchir...

Pourtant j'ai vérifié que flow a 100%, température 265°C à 270 °C, la buse est bien du diamètre paramétré dans le slicer 0.4mm.

J'ai pas changé de marque (PC Max polymaker) , je dois être à au moins 10 bobines déjà de ce matériau .... mystère... j'ai surement changé quelque chose ( j'ai eu quelques impression en abs entre temps) mais je vois pas là...

Edited by Guest

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour.

Ce système n'est pas adapté pour dépasser les 255°. Tu as sans doute eu beaucoup de chance jusque là, mais comme @amedee , ton Teflon de buse est mort !

D’après mon vécu 8) 800 heures minimum environ a 250° et moins de 100 heures de vie a 260°

Ensuite, tu as sans doute modifié l'extrudeur ou le courant admissible a son moteur. Normalement, le signe qui annonce la fin de vie d'un Teflon est le claquement de l'extrudeur (moteur) qui décharge la pression, visible par un violent retour arrière du filament. Si cette 'sécurité' ou 'fonction' de relâchement ne fonctionne pas, il faut bien que quelque chose encaisse cette surpression.

Fred.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ensuite, tu as sans doute modifié l'extrudeur ou le courant admissible a son moteur.

 

Il a dit: extrudeur BondTech -- avec ce machin là ça passe ...

... ou ça casse ;)

Je n'ai pas d'UM2, ce n'est pas de l'info de première main, mais avec l'isolateur I2K (et son coupleur associé ), Anders Olsson imprime couramment à des températures très élevées.

Mais sans ça au dessus de 250°C en effet, le Teflon se déforme très vite.

Un peu hors sujet, mais tant qu'on est au chapitre hautes températures, pour info, avec une UMO il faut rester en dessous de 250°C (245°C) parce qu'en plus du Teflon il y a le PEEK qui se déforme vers les 250°C. Pour monter en température sur un UMO, il faut soit metter une tête UM2 avec la rondelle I2K soit passer sur une tête métal E3D...

Edited by Guest
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui j'ai oublié de précisé que je suis avec le coupleur I2K et après démontage / remontage rien d'usé.

J'ai fait comme vous le proposiez, nettoyage, souflette, j'ai en plus changé la buse 0.4 pour repartir sur une neuve et par acquis de conscience passé un alésoir de 3 dans l'isolateur et nettoyé la tête complétement.

Le tube fléchi encore un peu mais moins, je suis à 1/4 de l'impression, verdict dans 15H, en espérant qu'il ne fléchisse pas encore au point de gêner la course ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Our picks

    • Taking Advantage of DfAM
      This is a statement that’s often made about AM/3DP. I'll focus on the way DfAM can take advantage of some of the unique capabilities that AM and 3DP have to offer. I personally think that the use of AM/3DP for light-weighting is one of it’s most exciting possibilities and one that could play a key part in the sustainability of design and manufacturing in the future.
        • Like
      • 3 replies
×

Important Information

Welcome to the Ultimaker Community of 3D printing experts. Visit the following links to read more about our Terms of Use or our Privacy Policy. Thank you!