Jump to content
Ultimaker Community of 3D Printing Experts
duriel

Retour finition impression 3D

Recommended Posts

Salut

Je fais juste un petit retour sur un test de finition pour un projet futur, j'ai encore un peu de boulot mais le résultat est déjà pas mal.

 

J'ai passé une petite couche de mastic polyester plastique que l'on trouve dans les produits de carrossier, le l'ai poncé a sec au papier de verre (80 pour dégrossir, puis 240 et 500 pour finir), ca se ponce comme du beurre donc ca prend très peu de temps. Le mastique se loge dans les cavités entre les layer du coup on ne ponce meme pas le pastique, le résultat est plutôt bluffant la pièce devient aussi lisse qu'un objet moulé ou usiné. un petit coup de peinture en aérosol et le tour est joué.

test1.jpg

Edited by duriel
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour moi l'intérêt et purement esthétique mais comme c'est un mastique pour carrosserie je pense que dans la durée ca devrait tenir, il faut aussi prendre en compte la peinture et pourquoi pas un vernissage. Après hésitation j'ai fini par prendre celui ci  c'est peut être pas le meilleur mais il n'est pas cher ;) et le choix des mastic pour plastique n'est pas énorme.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@duriel à vrai dire ce n'est pas vraiment un mastic mais plus un enduit épais " filler " MOTIP , conernant le lissage nanovia il permet de creer une interface de lissage pour appliquer n'importe quelle peinture en surface mais ce n'est absolument pas obligatoire.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En mastic j'utilise également du Tamiya Putty White mais c'est bien que pour les petites pièces de maquette car ça revient cher quand même ^^

J'ai bien envie de tester l'apprêt garnissant en aérosol également. Soit le MOTIP soit le Irontek à voir.

En tout cas, les finitions sont vraiment chouettes :)

 

PS : Pas con ton idée d'une raclette en flex @duriel ^^ Je faisais ça avec du carton ou un morceau de rouleau de papier à poncer usagé

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Putty White  je connais, ca va bien sur les petites retouches mais effectivement pour les surfaces importantes c'est pas très économique vu la taille des tubes. 

L'enduit en spray permet sans doute une application plus facile sur les petits details et dans les cavités. A tester!

Edited by duriel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite précision concernant l'utilisation du mastic de finition Putty White de Tamiya : comme son nom l'indique, il sert à la finition et pas au barbouillage à la truelle.

Il s'utilise sur une surface poncée et va servir a colmater les trous ou fissures qui restent.

 

Les phases standards de finition sont :
Ponçage
Mastic
Ponçage fin
Apprêt
Ponçage fin
Apprêt
Ponçage très fin
Peinture

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mastic polyester c'est pas mal.

Synto fait pas mal de choses. J'ai l'habitude d'utiliser le "facility" chez eux qui se ponce très bien (pour d'autres projet, en impression je suis moins sensible à l'état de surface...).

L'avantage par rapport aux mastics Tamiya c'est qu'il n'y a pas de retrait, c'est assez commode. L'inconvénient c'est qu'étant catalysé le temps d'utilisation est de quelques minutes après mélange. Mais le résultat est excellent.

 

NB : je n'ai jamais testé l'adhésion sur du PLA néanmoins...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Suite au post de @lekid j'ai acheté l'appret garnissant Irontek pour tester.

 

20180308_203022.thumb.jpg.8c4573614f959ea415566fca4405e780.jpg

 

Par ordre décroissant voilà mon retour.

 

Pouvoir garnissant :

- Irontek

- Nanovia

- Motip

 

Temps de séchage :

- Irontek

- Motip

- Nanovia

 

Facilté de ponçage :

- Irontek

- Nanovia

- Motip

 

Viscosité ( de plus fluide au plus pateux ) :

- Motip

- Nanovia

- Irontek

 

Odeur ( de la plus forte à la moins forte ) :

- Motip

- Irontek

- Nanovia

 

Donc il me semble que l'Irontek possède beaucoup de qualité, par contre étant trés visqueux il a un peu mal à se loger dans les micro cavités.

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah cool merci pour ce petit retour @rigs :D

 

Donc niveau garnissant le Motip serait meilleur car plus fluide et du coup se logerait mieux dans les cavités si je comprend bien.

 

Tu mettais combien de couche pour ton test? minimum 3 avec ponçage entre ou pas besoin?

Share this post


Link to post
Share on other sites

I mainly use the Mr Surfacer 1000 with my airbrush when i prime my 3d prints but it's a bit expansive (but good for tiny parts) and this thread is good to know what everyone use for larger parts :)

 

J'utilise principalement le Mr Surfacer 1000 à l'aérographe pour apprêter mes prints mais c'est un peu cher (mais bon pour les petites parties) et ce post est bon pour savoir ce que tout le monde utilise pour des parties plus grosse :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

I do not know if this applies, but since the discussion is spray cans (and applies to airbrush work too as it is just sprayed with a different tool), this is the method I use. It comes from my modeling days. I still like to build models, but the method is very good for laying down coats of paint over primer and plastics.

 

The basic philosophy is to slowly build up a sticky coat of paint that allows a wet coat to really stick well. It will help cover printing lines as well as allow for a really nice finish that does not have an orange peel effect in the surface.

 

I use primer coats to actually 'tint' the model. For instance, a bright red would use a white coat primer. A deep, dark Cherry Red would use a black primer. The same red can be used since the spray puts out a transparent layer.

 

By experimenting with times and buildups, I have found ways to work the sprays as a wet on wet. This would be an example below. While I used masking tape to separate the base from the Dragon, it started with a black primer to get deep reds. When I built up enough paint to make it sticky and keep it from running off while spraying, I would mist a bit of gold metallic straight down to act like a lighter area with the undersides remaining dark. Then mist some reds back on top of that. I was forcing the model to act as if it was its own shadow through the paint.

 

It takes time to get the process down and cannot be rushed. Also, I will let the times vary while waiting for the paint to get sticky. But that is the key: let the paint get sticky to hold the subsequent layers.

 

Google Translate:

Je ne sais pas si cela s'applique, mais puisque la discussion porte sur les bombes aérosols (et s'applique aussi au travail à l'aérographe, car il est juste pulvérisé avec un outil différent), c'est la méthode que j'utilise. Cela vient de mes jours de modélisation. J'aime toujours construire des modèles, mais la méthode est très bonne pour poser des couches de peinture sur l'apprêt et les plastiques.

La philosophie de base est de construire lentement une couche de peinture collante qui permet à un manteau humide de bien coller. Il aidera à couvrir les lignes d'impression ainsi que permettre une très belle finition qui n'a pas un effet peau d'orange dans la surface.

J'utilise des couches d'apprêt pour «teinter» le modèle. Par exemple, un rouge vif utiliserait un apprêt blanc. Un rouge cerise profond et foncé utiliserait un apprêt noir. Le même rouge peut être utilisé puisque le spray met une couche transparente.

En expérimentant avec les temps et les accumulations, j'ai trouvé des façons de travailler les sprays comme humide sur humide. Ce serait un exemple ci-dessous. Alors que j'ai utilisé du ruban adhésif pour séparer la base du Dragon, il a commencé avec un apprêt noir pour obtenir des rouges profonds. Quand je construisais assez de peinture pour le rendre collant et l'empêcher de couler pendant la pulvérisation, je vaporisais un peu d'or métallique vers le bas pour agir comme une zone plus claire avec les parties inférieures restant sombres. Puis brume quelques rouges en plus de cela. Je forçais le modèle à agir comme si c'était sa propre ombre à travers la peinture.

Il faut du temps pour ralentir le processus et ne peut pas être précipité. Aussi, je vais laisser les temps varier en attendant que la peinture soit collante. Mais c'est la clé: laisser la peinture collante pour retenir les couches suivantes.

 

Dragon_01.thumb.jpg.30dfd295af52a5d970fccbcb16fc1220.jpg

 

Youtube Tutorial:

https://www.youtube.com/watch?v=spEyeQZhrMQ

 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 09/03/2018 at 12:11 PM, lekid said:

Ah cool merci pour ce petit retour @rigs :D

 

Donc niveau garnissant le Motip serait meilleur car plus fluide et du coup se logerait mieux dans les cavités si je comprend bien.

 

Tu mettais combien de couche pour ton test? minimum 3 avec ponçage entre ou pas besoin?

 

Finalement il y a encore une fois, deux types ( et plus ) d'utilisation pour nos machines. Les "artistes" et les "industriels" donc je dirais qu'il y a aussi un produit pour une utilisation.

Tu me vois faire le post pro de 200 pièces en hauteur de couche 0.4 mm avec un aérographe ?

 

Pour mon test , hauteur de couche 0.1 mm avec une seul passage d’apprêt + ponçage + peinture.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
45 minutes ago, rigs said:

 

Finalement il y a encore une fois, deux types ( et plus ) d'utilisation pour nos machines. Les "artistes" et les "industriels" donc je dirais qu'il y a aussi un produit pour une utilisation.

Tu me vois faire le post pro de 200 pièces en hauteur de couche 0.4 mm avec un aérographe ?

 

Pour mon test , hauteur de couche 0.1 mm avec une seul passage d’apprêt + ponçage + peinture.

:+1:

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 10/03/2018 at 3:36 PM, rigs said:

 

Finalement il y a encore une fois, deux types ( et plus ) d'utilisation pour nos machines. Les "artistes" et les "industriels" donc je dirais qu'il y a aussi un produit pour une utilisation.

Tu me vois faire le post pro de 200 pièces en hauteur de couche 0.4 mm avec un aérographe ?

 

Pour mon test , hauteur de couche 0.1 mm avec une seul passage d’apprêt + ponçage + peinture.

 

Ahah non t'inquiètes je parlais d'aérographe seulement pour les petites pièces où il y a un peu de détail ^^

J'ai un print d'1m80 à apprêter je vais pas m'amuser à le faire à l'aérographe celui là ^^

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×

Important Information

Welcome to the Ultimaker Community of 3D printing experts. Visit the following links to read more about our Terms of Use or our Privacy Policy. Thank you!